UNE BOULE À L’ESTOMAC

Boule à l'estomac

Avez-vous déjà ÉPROUVÉ UNE BOULE À L’ESTOMAC une sensation de poids sur l’estomac ou une sensation d’air suite à une situation angoissante, une épreuve, un examen, un entretien d’embauche, une rencontre amoureuse, aller à une soiré plein d’inconnus ?. AVOIR LE TRAC ou ÊTRE STRESSÉ fait partie de notre quotidien, il est OMNIPRÉSENT aujourd’hui au travail, chez nous,dans les transports en commun, à l’école, dans la rue, les magasins……..


Cependant chaque INDIVIDU réagit différemment face au facteurs de STRESS. Notre STRUCTURE DE LA PERSONNALITÉ joue un rôle. Pour certains d’entre nous une simple contrariété est vécu par l’organisme comme un stress important entraînant insomnie et nervosité alors que chez d’autres la même contrariété est considérée comme un défi, une expérience stimulante ou parfois se traduira par l’indifférence.

Apprenez à gérer votre angoisse


II est important de gérer le stress et l’angoisse pour de nombreuse raisons l’une d’entre elles étant le fait qu’ils provoquent une fabrication d’hormones qui abaissent NOS DÉFENSES IMMUNITAIRES.


LA STRUCTURE DE LA PERSONNALITÉ :- Elle joue un rôle dans notre réaction face au stress. Pour les HYPERSENSIBLES, les ANGOISSÉS DE NATURE, le seul acte de penser à l’avenir, à des examens, à passer un permis, à un entretien, à l’école … pourrait créer des fausses idées dans leur tête. S’ils ont gardé des MAUVAIS SOUVENIRS leur corps va leur rappeler. Le stress a une MÉMOIRE. Cependant notre mémoire n’est pas toujours fiable, elle peut être TEINTÉ PAR NOTRE JUGEMENT ET PAR NOS ÉMOTIONS !


D’OÙ VIENT CETTE BOULE ?

Le système digestif


UN EFFET PHYSIOLOGIQUE :- La BOULE à l’estomac est un symptôme de stress (symptôme physique) provoqué par l’activation du SYSTÈME NERVEUX SYMPATHIQUE («faire face ou fuir» ) . Notre corps nous protège de cette agression en déclenchant une série de changements comme divertir le flux sanguin de l’estomac aux muscles. Le symptôme de la nervosité est la façon de l’estomac de montrer son mécontentement. D’autres symptômes comprennent peut-être les muscles tendus, les paumes moites, et l’accélération du cœur par l’adrénaline qui produit le symptôme de la nervosité. L’adrénaline est secrétée par la partie interne de la glande surrénale.


et maintenant pour ……. UN APERÇU PLUS DÉTAILLÉ /la partie théorique
LE DEUXIÈME CERVEAU :

  • Depuis longtemps L’ORIENT a reconnu l’importance de l’estomac dans le corps et le traite comme le deuxième cerveau (le deuxième organe neurologique), le centre de la vie. Plusieurs ÉTUDES OCCIDENTALES étayent maintenant cette théorie.
  • Le système digestif ou (SNE le système nerveux entérique/intestinal) est un réseau de neurones situés sur les parois de notre tube digestif.
  • II comporte plus de 100 millions de neurones.
  • II régule les fonctions digestifs, et met également le corps en garde contre une agression éventuelle (bien réelle ou imaginaire).
  • Les deux cerveau communiquent principalement par intermédiaire du « NERF VAGUE. »
  • Suite à l’activation du SYSTÈME NERVEUX SYMPATHIQUE le premier cerveau envoie un message d’anxiété (par le biais de neurotransmetteurs – des produits chimiques) au système nerveux dans les intestins. L’estomac répond en déclenchant un symptôme physique: la boule à l’estomac.


  • QUE FAIRE ?

  • II est important de comprendre ce que REPRÉSENTE cette BOULE et d’en parler à quelqu’un de confiant ,qui peut vous écouter.
  • Le DIALOGUE résout souvent les problèmes. Parfois juste le simple geste d’extérioriser votre préoccupation peut être apaisant. II existe un adage qui dit « mieux vieux dehors que dedans ».
  • LE CORPS ET L’ESPRIT SONT LIÉS :Essayer de comprendre ce qui se cache derrière LA BOULE, la vraie cause qui est souvent PSYCHOSOMATIQUE une maladie que l’esprit inflige au corps, un trouble psychique qui se répercute sur l’état physique.  38% des femmes et 26% des hommes souffriraient de maladie psychosomatique à un moment de leur vie.
  • II serait préférable de compléter un bilan médical auprès de votre médecin.


    SOLUTIONS PRATIQUES

  • Apprendre à RESPIRER À FOND. Faites appel à la respiration abdominale. INSPIREZ profondément par le nez et EXPIREZ par la bouche pour mieux oxygéner le sang. Les personnes de nature NERVEUSE bloquent souvent la respiration à la moindre émotion (contrarié). Elles privent le cerveau d’oxygène.
  • Respirez à fond

  • PRENEZ un bon bain chaud avec quelques gouttes de votre HUILE ESSENTIELLE préférée.
  • Quelle est votre secret pour se détendre ?

  • TROUVER votre méthode de DÉTENTE préférée.
  • MASSEZ légèrement votre ventre.
  • STIMULER le POINT D’ACUPRESSION concerné.
  • SURVEILLEZ votre ALIMENTATION :- évitez des excitants le café, le tabac, les stimulants.
  • PRENEZ la vie comme elle EST et non comme vous l’auriez souhaité. Gérez vos déceptions. 🙂
  • ÉCOUTEZ de la musique douce.
  • SORTEZ, ne restez pas dans votre coin, trouvez de la bonne compagnie, des gens positifs. Ensuite vous comprendrez que vous n’êtes pas le/la seul(e) à avoir des défis dans la vie.
  • SORTEZ, aller faire un tour, marcher dans le BOIS si c’est possible, respirez de L’AIR. L’AIR va vous aider à vous changer les idées. On se sent toujours mieux après une belle promenade à l’extérieur 🙂
  • MODIFIER le regard que vous portez sur vous même. On sait aujourd’hui que 90% de toutes les maladies ,sont aggravées par des émotions négatives.
  • VIVEZ DANS LE MOMENT PRÉSENT :- CESSEZ de vous projeter trop loin ou de ressasser le passé. N’oubliez pas que le FUTUR n’est pas encore arrivé et le passé est derrière vous.
  • {lang: 'fr'}
    This entry was posted in Changement, Comportement, Corps, Émotions, Jeunes and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

    9 Responses to UNE BOULE À L’ESTOMAC

    1. ismail says:

      merci j’espère que vos conseils m’aideront.

    2. Nicole brodeur says:

      Boule à l estomac et des serrements dans l’estomac

    3. Simon says:

      J ai le meme probleme depuis des mois
      J ai consulté un medecin qui m a prescrit des solutions au bicarbonate
      J ai un peu moins mal ,mais toujours cette boule a l estomac avec des fourmillements et chaleur dans tout le corps,
      Ayant eu un cancer au rein avec ablation ,j ai toujours peur !!!!!
      mais vivant seule en pleine campagne ,je pense aussi a des crises d angoisses

    4. Joseph says:

      Bonjour,
      Cela fait 4 mois maintenant que j’ai mal a l’estomac pensant que c’était le stress. J’ai suivi vos conseils mais rien à marché!
      J’ai très mal jusqu’a être plier en 2.
      Avez-vous une idée de ce que je peux avoir?

      • Holly says:

        Bonjour Joseph,
        Je vous conseille d’aller consulter un médecin, même si cela ne vous fait pas plaisir… C’est inévitable pour avoir l’esprit tranquille.
        Bon courage.

    5. manu says:

      Oui c’est sur c’est le stress, qu’il faut parler de votre mal être au plus grand nombre de personnes que vous connaissez ou pas et prendre du recul grâce a elles. Vos peurs sont dans votre tête, et ce que vous savez ne peut plus vous atteindre. Une fois que la peur qui a générée le stress a été identifiée, parler toujours jusqu’à ce que vous compreniez que vous vous êtes enfermé dans votre logique, et que par peur vous n’avez pas parlé et donc s’est remis en question et donc aucune chance de vraiment identifier ce qui vous faisiez peur, pk, etc. et se dénouer. Mais ça c’est que mon avis et ca marche sur moi.
      Moi ça se manifeste avec boule au ventre, problème de respirer a fd du coup et gorge serrée lol. Sauf que maintenant je vais trouver des solutions et être tranquille le reste de ma vie. Parmi les pires facteurs il y a le regard des autres au travail, l’exigence avec soi même, la pression, l’idée tout entière qu’on se fait de la vie et la logique qui va avec… L’essentiel (pour moi) ce n’est pas l’argent et la carrière, mais ses proches xv les aimer, s’aimer, s’estimer (très important), passer du temps avec eux, pense à soi (se faire plaisir en premier, se l’autoriser) accepter la mort, de ne pas vouloir tout contrôler. D être maso en se posant des questions existentiels auxquelles on ne pourras jamais répondre et sur tt inutile pour vivre le moment présent, la vie chaque minute, seconde, jour etc.
      Je pensais tout comprendre avant, et j’étais a 1000 années lumière de comprendre que je ne savais rien. Et je m’en fous.

    6. manusire says:

      Pardon pour les fautes d’orthographes, evidemment je vous voulais dire: ne pas vouloir tout controler et être maso, ect. Tout va de soi! Bne chance!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *