LA MÉNOPAUSE

À partir d’un certain âge chaque femme (entre l’âge de 45 et l’âge de 55 ans en moyenne) expérimente la ménopause, période où la femme cesse d’avoir ses règles.

Une nouvelle transformation

Une nouvelle transformation

Quelques termes pour éclaircir cette étape de la vie.
LA PÉRI MÉNOPAUSE La péri ménopause s’annonce par une modification de l’équilibre hormonal. Une période d’irrégularités du cycle menstruel de 2 à 7 ans.

La MÉNOPAUSE est confirmée par l’arrêt des règles depuis plus d’un an.

LA POST-MÉNOPAUSE (ménopause confirmée) désigne la période de vie féminine s’écoulant après la ménopause.

 

C’est une étape naturelle, dans la vie d’une femme, une période de transition sur le plan physique et psychique. Une occasion de faire les bilans. Quoique nous ne soyons plus fécondes, nous avons l’occasion de créer une deuxième vie encore plus épanouie et plus heureuse à condition que nous acceptions bien la perte de notre jeunesse avec de la légèreté et de la sagesse.

C’est une période de notre vie pour découvrir qu’il existe d’autres moyens d’exister autre que de donner la vie et d’éduquer un enfant.

Toutes les femmes ne réagissent pas de la même façon à la ménopause. Chaque femme vit la ménopause en ayant des symptômes légers ou difficiles. L’état du stress dans le corps et l’esprit jouent un rôle fondamental.

CHANGEMENT DU TAUX D’HORMONES SEXUELLES
C’est une période marquée par ce taux.
Bien souvent, ce dérèglement hormonal est accompagné d’un dérèglement émotionnel.

Instabilité hormonale

Instabilité hormonale


Les fluctuations des taux d’œstrogènes et de de progesterone rendent les règles irrégulières (les cycles s’espacent et s’allongent) et moins abondantes pour que finalement celles-ci cessent complètement de se produire.

L’histoire émotionnelle et hormonal de chaque femme se passe en quatre étapes (réf look for recherche médicale) (cinq si on comprenait la phase de puberté). Les étapes marquantes de la vie hormonale d’une femme avant qu’elle retrouve son équilibre hormonal sont :-

  • Étape une : La diminution du taux des androgènes qui commence à partir de 30 ans. Cet effet peut probablement avoir un effet important sur la libido et la diminution de la force physique/masse musculaire.
  • Étape deux : Des signes d’excitabilité liés à un
    excès d’œstrogènes et à déficit en progesterone avant la manifestation de la ménopause.
  • Étape trois: La chute des d’œstrogènes provoque perte d’énergie et passage à vide à la ménopause. Chez les femmes l’ostéoporose s’accélère après la ménopause car le taux d’oestrogène s’effondre. Cette carence favorise la destruction de l’os.
  • Equilibre hormonal

    Equilibre hormonal

  • Étape quatre : La mise en place d’un équilibre hormonal. En moyen cette étape pourrait prendre 3/4 ans.

les bouffées de chaleur

les bouffées de chaleur


LES SYMPTÔMES PHYSIQUES COMPRENNENT
• Les bouffées de chaleur
• Les sueurs nocturnes
• Des maux de tête
• Une baisse de libido
• La sécheresse vaginale
• Une perte de mémoire
• Des troubles du sommeil
• Les douleurs articulaires.
Un peu d'humour pour prendre du recul

Un peu d’humour pour prendre du recul


LES SYMPTÔMES PSYCHIQUES/ÉMOTIONNEL
• Des sautes d’humeur
• L’irritabilité
• Les crises de larmes
• Un état dépressif (la difficulté à accepter de vieillir)

Heureusement, toutes les femmes ne souffriront pas de tous ces maux..

Pendant la ménopause il est important de

  • Surveiller l’alimentation. Au repas favoriser des aliments YIN ou YANG . II est important de manger un peu les deux à chaque repas.
  • Surveiller la prise du café et du thé: La caféine et les tannins en plus grande quantité favoriser la destruction de l’os.
  • Démarrer/entretenir l’activité physique.
  • Entreprendre 15-20 minutes d’exercices cardiovasculaires au quotidien pour stimuler le cœur et réduire le risque d’avoir une attaque cardiaque. Dès la ménopause nous les femmes risquons d’avoir des problèmes cardiaques, le risque devient aussi important que les hommes.
  • Le maniement des haltères

    Le maniement des haltères

  • Quelques exercices avec des haltères (ou des boîtes de conserves ☺) pour protéger le capital osseux et diminuer le risque de l’ostéoporose. L’exercice protège les os chez les femmes ménopausées. Le maniement d’haltères et les exercices d’impact sont nécessaires pour stimuler la formation osseuse. Mehrsheed Sinaki, ainsi que ses collègues aux Etats-Unis et au Japon, ont découvert que lorsque
    des femmes post-ménopausées utilisaient de petits
    haltères pour renforcer leurs muscles dorsaux pendant deux ans environ, on constatait dix ans plus tard que ces muscles étaient plus forts chez elles que chez d’autres femmes du même âge qui ne pratiquaient aucun exercice. Elles avaient aussi des os plus solides, en particulier les vertèbres (Ref BBC HEALTH)

    et maintenant pour un autre point de vue…

    CONSIDÉRÉE SOUS L’ANGLE DE LA MÉDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE, LA MÉNOPAUSE

    L'énergie des reins

    L’énergie des reins


    Le REIN possède deux polarités: YIN et YANG qui sont opposées mais complémentaires. L’une ne pouvant fonctionner sans l’autre.
    Le YIN du rein est relié aux liquides et aux substances (sang, liquides organiques, d’œstrogènes os) et le YANG à l’activité, la thermorégulation, la chaleur corporelle.
    La ménopause s’installe quand l’énergie, le Qi des reins commence à décliner. L’énergie du rein décline avec le vieillissement. L’apparition de la ménopause exacerbe le déséquilibre de YIN et de YANG des reins.

    Lorsque Le YIN du Rein s’affaiblit : il perd sa fonction d’humidifier et de rafraichir le yang du Rein, le feu ayant tendance à dominer. La chaleur ascendante du yang dérange l’énergie du cœur, ce qui entraîne les bouffées de chaleur les sueurs nocturnes, l’insomnie, les réveils nocturnes, l’anxiété, la peau devient sèche et les femmes souffrent de l’appauvrissement de leurs sécrétions vaginales. Le yin n’arrive plus à retenir le yang vers le bas et le yang s’échappe vers le haut du corps.

    Cela perturbe aussi l’énergie du Foie, ce qui cause une irritabilité certaine. De plus, la structure osseuse, de nature yin, devient sensible à l’ostéoporose.
    L’une des solutions : il est important de tonifier l’énergie Yin du rein pour apaiser l’échappement de chaleur vers le haut et du coup d’atténuer les symptômes.

    Lorsque le YANG du rein s’affaiblit ou qu’il est déficient il permet que le FROID se répandre. « Le qi de rein n’est pas ferme. »

    Les femmes dont c’est le yang qui est FAIBLE auront des symptômes différents.

  • La prise de poids
  • L’incontinence : le rein ne peut plus fournir suffisamment de Qi à la Vessie pour qu’elle puisse assurer sa fonction de transformation du Qi Ainsi elle ne peut donc retenir les urines, ce qui entraîne des mictions fréquentes, de l’incontinence, de l’énurésie… »
  • Des douleurs au dos et aux articulations
  • Des ballonnements intestinaux
  • La perte de l’intérêt pour les rapports sexuels.
  • Tous ces symptômes indiquent que le froid domine et donc que l’énergie yang du rein est déficiente. La fonction feu du rein n’arrive plus à allumer la flamme. II est important d’éviter de s’exposer au froid, à l’humidité, au vent au risque d’aggraver les symptômes.


    DES TRAITEMENTS POSSIBLES POUR LA MÉNOPAUSE
    • Thérapie D’hormones de remplacement (à discuter avec votre gynécologue)
    Une solution peut-être

    Une solution peut-être


    • L’Acupuncture
    • Le MASSAGE LEGER DE CERTAINS POINTS ÉNERGÉTIQUES pourraient soulager quelques symptômes:
    • Le Qi Gong de la femme est une méthode de prévention de santé en ce qui concerne les problèmes gynécologiques car il régularise le système hormonal et aide les femmes à mieux gérer la ménopause.

    Je termine cet article sur une note très positive la médecine chinoise considère que l’arrivée de la ménopause chez la femme est un acte de sagesse du corps parce qu’elle vise à conserver l’énergie vitale des femmes. 🙂

Transformation dans la vie

Transformation dans la vie

{lang: 'fr'}
This entry was posted in Changement, Corps, Émotions and tagged , , , . Bookmark the permalink.

One Response to LA MÉNOPAUSE

  1. marianna says:

    Bonjour, je suis sous anti dépresseur pour la recapture de la sérotonine. En ce moment je suis très fatiguée de retour, avec l’envie de ne rien faire, pas du tout motivée. J’ai diminué mon médicament il y a deux mois je me sentais bien. Je dors toujours très bien depuis mon traitement mais ma baisse de forme serait elle encore en relation avec la ménopause? J’ai 60 ans et mes dernières règles ont été à 56 ans. Je suis toujours en activité avec un travail pénible qui me convient plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.