UNE CHOSE À LA FOIS : NOUS SOMMES DES ÊTRES MONOTÂCHES

Le multitaskingne vous rend pas plus performant.

Contrairement à ce que vous croyez le multitâche ou le multitasking, la capacité de mener plusieurs taches à bien, ne vous rend pas plus performant. Au contraire cela épuise les réserves de notre cerveau et pourrait expliquer pourquoi nous sommes toujours fatigués.

 » Switcher » d’une tache à une autre rapidement fatigue le cerveau.

La multitude des activités, le fait de « switcher « d’une tache à une autre rapidement fatigue le cerveau en le vidant du glucose nécessaire pour la concentration d’une tache après l’autre. Les neurochercheurs ont montré que contrairement à ce que nous croyons nous ne faisons pas plein de choses à la fois mais plutôt que nous avons une tendance à switcher entre les tâches très vite.

Notre cerveau est « sous tension » dès le réveil.

Dès le réveil jusqu’au coucher notre cerveau est « sous tension ». Certaines personnes utilisent leur téléphone portable pour les réveiller. II y a même certaines personnes qui lisent leur courrier professionnel au lit au lieu d’être sage et de commencer leur journée avec quelques étirements, doux comme un chat au soleil. 🙂

Ensuite peut-être que nous passons sous la douche suivi de notre petit déjeuner dans le calme. Non je ne crois pas plutôt que nous mangeons notre petit déjeuner en lisant nos mails ou les actualités, ou nous surfons sur les réseaux sociaux en gérant les enfants qui sollicitent notre attention sans cesse. Ah peut-être que nous faisons tous les quatre en même temps.

Nos tentacules s’activent dans tous les sens.

C’est comme si nous sommes des pieuvres dont les tentacules s’activent dans tous les sens.

Ensuite c’est en route pour le travail en répondant à quelques appels sur le chemin ou nous sommes plus enclins à jouer sur notre smartphone.
Une fois au travail le multitasking, le surstimulation du cerveau continue même si lui n’a qu’un seul canal d’attention.

Nous sommes bombardés constamment d’informations visuelles et d’auditives.


Avec un regard fixe sur les écrans ,nous sommes bombardés constamment d’informations visuelles et d’auditives, pendant des heures jusqu’à l’heure du déjeuner.

Aujourd’hui les français passent de moins en moins de temps à déjeuner. Le déjeuner c’est peut-être un sandwich sur la brèche avec notre compagnie fidèle : le smartphone ou la tablette bien entendu.

notre ami fidèle

En marchant ou au bureau on surfe sur le web pour regarder les promotions de jour, des items qui nous intéressent où à chercher des offres pour nos vacances. Le cerveau n’est jamais au repos. Nous avons oublié l’art de flâner, de ne rien faire.
Après le déjeuner c’est le retour au travail et c’est rebelote, les choses se répétèrent. Le sur-sollicitation du cerveau par les écrans jusqu’au retour à la maison en compagnie de notre ami toujours fidèle à nos côtés avec quelques tours du jeu dans le métro.

difficile pour les gens d’avoir une conversation en tête à tête en absence de leur téléphone portable.


Qu’est-ce que nous avons prévu le soir ; diner à la chandelle en compagnie de notre amoureux et notre fidèle ami le smartphone. Toujours la sollication des yeux et du cerveau. Avez-vous remarqué combien est-il difficile pour les gens d’avoir une conversation en tête à tête en absence de leur téléphone portable.

Après le déjeuner nous passons un peu de temps sur l’ordinateur portable pour finir le travail emporté à la maison avant de faire dodo.

Pourquoi je peux éteindre le télé et les lumières avant d’aller au lit mais pas mon cerveau ?


Le cerveau peut enfin se détendre ou peut-être pas parce que nous avons du mal à nous endormir ou nous nous réveillons au milieu de nuit, les ruminations mentales nous empêchent de dormir.

Nous nous réveillons fatigués, avec les traits tirés, un mal de crâne, cependant la vie continue et la journée se répète. Notre fidèle ami toujours à notre côté. Penser à quitter la maison sans lui,… jamais, impensable.

Depuis tout ce temps notre mental est en train de nous chuchoter quand est-ce que je peux être au calme svp. Je voudrais une pause pour ne rien faire, est-ce que c’est trop à demander? Bien sûr je rigole notre mental ne peut pas parler mais imaginons qu’il avait une voix et qu’il pouvait communiquer, qu’est-ce qu’il nous dirait ?

Nous ne sommes pas des machines, nous ne sommes pas infatigables comme les robots. Nous sommes des personnes dépendants de la technologie, des addicts aux écrans et aux smartphones.

Je vous mets au défi… de faire une digitale détox pendant une journée ou une semaine.


Si vous ne me croyez pas je vous mets au défi… de faire une détoxification digitale pendant une journée ou une semaine.

QU’EN EST-IL POUR L’ÉPUISEMENT PROFESSIONNEL ?

Si seulement je pourrais me reposer


Voici quelques chiffres qui pourraient vous intéresser sur ce sujet.

  • Le stress concerne presque 1 salarié sur 2 : le stress touche 4 salariés sur 10, plus particulièrement les catégories supérieures (47%) et les cadres supérieurs (57%).
  • En 2016, il y a environ 28 millions d’actifs en France dont 3.5 millions (12,5 %) sont concernés par le Burnout.
  • Une étude réalisée en France estime que le coût direct et indirect du stress peut être évalué entre 830 et 1 656 millions d’euros par an.
  • Les fournisseurs des écrans croient que nous sommes des machines

    LES FOURNISSEURS DES ÉCRANS

    oui quand les poules auront des dents


    Est-ce qu’il faut croire tout ce qu’ils nous disent ? Oui, « quand les poules auront des dents »? 🙂
    Malgré ce que les fournisseurs des écrans et leurs contenus voudraient nous amener à croire nous ne sommes pas construits pour fixer un écran ou même plusieurs écrans pendant des heures sans pause.

    Jouer à des jeux pendant des heures sur l’ordinateur.


    Nous ne sommes pas faites pour passer la grande majorité de notre temps à jouer à des jeux pendant des heures sur l’ordinateur sans que le corps subisse les conséquences que ce soit maintenant ou plus tard dans notre vie.

    L’autre jour j’ai vu une émission de Arte où l’un des médecines dans l’émission a dit que « La vie est toujours gouverné par certaines lois et si à travers notre activité, l’univers de travail que nous avons crée nous enfreignons constamment ces lois il faut bien s’attendre à payer les conséquences ».
    II a ajouté « qu’aujourd’hui les gens n’ont plus d’horaires, ils se nourrissent mal, ils dorment trop peu, ils ne font pas assez d’exercices donc pour bien résumer notre vie moderne ne respecte pas les lois qui devaient régir notre quotidien. C’est contre cela qu’il faut lutter. »

    Ils ont gardé leurs enfants éloignés des iPads.


    LOW TECH PARENTS
    Saviez-vous que Steve Jobs et Bill Gates parmi d’autres sont considérés comme des « low tech parents. » Ils ont gardé leurs enfants éloignés des iPads.

    Beaucoup de cadres d’entreprises de Google, Yahoo, Apple et eBay ont inscrit leurs enfants dans un établissement Waldorf


    Beaucoup de cadres d’entreprises de Google, Yahoo, Apple et eBay ont inscrit leurs enfants dans un établissement Waldorf dont la pédagogie est particulièrement anti-technologique qui selon la direction, représente une menace pour la créativité, le comportement social et la concentration des élèves.

    Evan Williams est l’un des fondateurs de Twitter les enfants n’ont pas de tablette et sont encouragés à lire des livres (en papier). Par ailleurs, le chef de direction de 3D Robotics, le plus grand fabricant d’Amérique du Nord de drones de consommation, Chris Anderson, a également confirmé qu’il contrôle l’accès aux appareils électroniques à ses enfants. Il a indiqué qu’il avait expérimenté les dangers de la technologie et qu’il ne voulait pas que ses enfants vivent la même chose. L’expression « deux poids, deux mesures » viennent à l’esprit.

    Ces fournisseurs ne veulent pas notre bien, ils veulent notre argent et il vole trop de notre attention. C’est le business, bien sûr.

    Ce dont nous avons besoin aujourd’hui est PLUS DE REPOS


    Ce dont nous avons besoin aujourd’hui est PLUS DE REPOS dans notre journée, des moments de répit dans la journée ou notre esprit est déconnecté.

    Il est conseillé de programmer de pause de 15 minutes toutes les deux heures. Ça va vous rendre plus efficace, moins épuisé. L’activité qui est fortement conseillé est « d’aérer la tête » en marchant, en contemplant la nature, en regardant par la fenêtre. Eviter à tous coûts de surfer sur les réseaux sociaux, cela fatigue le cerveau davantage.

    “Aller de tâche en tâche a un coût biologique qui nous mène à la fatigue plus rapidement que si l’on soutenait notre attention sur une seule chose”, explique au site Quartz Daniel Levitin, professeur en neurosciences comportementales à l’Université McGill de Montréal, au Canada.

    Les cimetières sont pleins de gens irremplaçables, qui ont tous été remplacés


    Nous ne somme pas indispensables au travail. Le monde va continuer sans nous.
    « Les cimetières sont pleins de gens irremplaçables, qui ont tous été remplacés » George Clemenceau.

    {lang: 'fr'}
    This entry was posted in Changement, Comportement, Corps, Travail lieu and tagged , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

    One Response to UNE CHOSE À LA FOIS : NOUS SOMMES DES ÊTRES MONOTÂCHES

    1. Karin says:

      Merci, ça fait du bien de lire qu’il y a des gens sur la même longeurs d’ondes!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *