RECONNECTEZ-VOUS À VOS ÉMOTIONS

images_icons

Pourquoi la détresse psychologique est toujours si présente dans notre société et le burn-out (un épuisement professionnel) monte en flèche ? Comment est-il possible de subir un burn-out lorsque le corps a tiré la sonnette d’alarme à plusieurs reprises ? Pourquoi la personne a ignoré les signaux jusqu’au jour elle ne peut plus fonctionner et elle est obligée de s’arrêter, de se mettre en arrêt maladie, victime d’un état d’épuisement physique, émotionnel et mental.

Nous vivons dans un monde où à travers nos accidents de la vie, nos expériences personnelles, les paroles malveillantes nous apprenons à nous couper de notre ressenti. Aujourd’hui la société accorde plus de valeurs à des capacités cognitives que des capacités émotionnelles. Penser, analyser, juger, réfléchir…ces capacités intellectuelles sont activement encouragés ressentir, pleurer, exprimez … sont mal vus par notre société. Notre gouvernement, notre monde est dirigé par des gens avec des fortes capacités cognitives. «Des capacités émotionnelles»
le jury est toujours en train de livrer son verdict. 🙂

Nos figures parentales et nos professeurs de vie nous a appris à refouler nos sentiments. Ils croyaient que c’était pour notre mieux. De toute façon à qui pourrait-on se confier ? II n’est pas toujours facile de se confier à un ami ou à un collègue de travail. Soit, il nous montre qu’il est pressé ou soit ses gestuelles visuelles le trahissent qu’il n’est pas vraiment intéressé.

Donner une réponse à la question « comment vous sentez vous » est difficile pour beaucoup de gens. Combien parmi nous évitent de répondre ?

Oubliées, ces douleurs, ces blessures émotionnelles du passé restent enfouies dans nos cellules, dans nos os, dans nos organes, dans notre colonne vertébrale, dans notre esprit … (mémoire).

Elles sont bloquées, refoulées en nous. Nous apprenons à vivre avec jusqu’au jour où une situation douloureuse (deuil, divorce) nous imposent un arrêt, un passage obligatoire pour faire un travail sur soi, se remettre en question pour mieux grandir …et par la suite nous faisons tout en notre pouvoir pour libérer notre corps de cette blessure, de ce vécu, de cette détresse psychologique.

Ressentir, connecter à nos ÉMOTIONS est primordiale pour notre corps, notre âme et notre santé. Notre for intérieur nous communique tous les jours. En effet qu’est-ce qu‘une émotion ? Le mot émotion vient du latin « emovere, » « movere, » en mouvement précédé de e- hors de, vers l’extérieur, une émotion c’est donc ce qui nous met en mouvement, nous secoue et nous fait bouger, réagir comme la colère. L’émotion est ainsi le mouvement de la vie en soi. Ça montre que nous sommes en vie.

DES PISTES POUR SE LIBÉRER D’UNE BLESSURE ÉMOTIONNELLE

  • Commencez à ressentir, à nommer ces sentiments. Libérez de votre corps toutes ces blessures oubliées, refoulées ces mémoires, parfois épouvantables.
  • Tentez d’exprimer à votre entourage vos ressentis pendant ce moment difficile dans votre vie et comment vous ressentez aujourd’hui.
  • Parlez à un professionnel si cela vous est approprié, mais libérez-les de vous.
  • Traitez votre corps comme votre ami. Si vous croyez que vous devez refouler vos émotions, que c’est mieux pour vous et votre entourage, d’après mes expériences personnelles et professionnelles je pense que vous avez tort. Le corps est intelligent. Les émotions ne peuvent que rester refoulées dans un corps pendant un certain temps, piégées comme dans une cocotte-minute, avant que le corps s’exprime son déplaisir à sa façon. Quand le corps est en dysharmonie avec l’esprit, quand nous refusons d’écouter le corps, notre messager intérieur notre âme manifeste son mécontentement par une somatisation dans le corps. Considérons notre corps comme notre ami plutôt que notre ennemi. II ne s’y rend pas facilement.

    Messager intérieur

  • II est important aussi de prendre du repos, de faire de la méditation , deprendre du temps pour vous, de vous écouter.
  • Arrêtez de fonctionner comme un robot en pilote automatique. Faire du bien à votre corps et à votre esprit.:)

    Des gens me disent « je n’ai pas de temps de m’arrêter, de m’écouter » « je suis trop occupé ». Ou est-ce qu’ils ont plutôt peur de reconnecter à leur corps de peur de ressentir des choses désagréables?

    L’autre jour ma fille, qui est amoureuse et qui avait peur d’aimer quelqu’un, m’a dit « je ne veux pas souffrir ». Je lui ai expliqué que la souffrance est une émotion comme tant d’autres et « souffrir » c’est une émotion positive, parce que ça montre que nous sommes en vie, que nous sommes connectés à soi.

    Toutes les émotions que vous percevez comme mauvaises ou bonnes ont un message pour vous. Prenez le temps de les décoder .

    Ressentir est essentiel pour le bien-être surtout dans ce monde où on a l’impression qu’on laisse une place prioritaire à des brutes, qui font partie de notre société, de notre système éducative, du monde de politique, des entreprises…

    Je vous met au défi de vous arrêter pendant 10 minutes et de se connecter à votre messager intérieur.

    Bonne chance

    repos_ressenti

    {lang: 'fr'}
    This entry was posted in Comportement, Corps, Émotions, Travail lieu and tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.