LA HAINE ATTISE LA HAINE

Voilà une nouvelle année commence.

 En espérant qu’un nouveau souffle d’amour,

En espérant qu’un nouveau souffle d’amour,

En espérant qu’un nouveau souffle d’amour, de compassion, de tolérance, de bienveillance apparaisse dans nos vies et dans nos foyers.

La haine attire la haine

La haine attire la haine

J’ai lu récemment que l’un des réseaux sociaux Twitter était obligé d’introduire une politique contre la haine . Twitter change (un peu) ses règles pour bannir les discours de haine ainsi que l’autre réseau social Facebook qui ont dévoilé des mesures fortes pour lutter contre le discours haineux.

 

 

L'affreux visage de la haine

L’affreux visage de la haine

L’année dernière nous étions tous les témoins de scènes haineuses et de la violence partout dans le monde. Le 13 novembre 2015 la haine a montré son affreux visage à Paris, pour des millions de citoyens français elle nous a touché directement.

Je ne pense pas que ces réseaux sociaux sont responsables des actes haineux ou de la violence à travers le monde, peut-être sont-ils plutôt responsables pour la dissémination rapide de ce sentiment violent. Après tout ce sont les êtres humains qui manipulent ces médias et non l’inverse.

C’est important que ces réseaux sociaux aient un comportement responsable, étant donné qu’ils donnent les moyens à des millions des gens aux 4 coins du monde de tisser leur haine. La graine de la haine existe en chacun de nous cependant la plupart des gens choisissent de ne pas l’alimenter.

Une anecdote amérindienne

Une anecdote amérindienne


Cette idée m’a fait penser à une anecdote amérindienne où un vieil Indien Cherokee explique l’origine de la haine et son impact sur nos émotions à ses petits-enfants
Il leur dit :  » Je ressens un grand tourment.
Dans mon âme se joue présentement une grande bataille.
Deux loups se confrontent.
Un des loups est méchant: il « est » la peur, la colère, l’envie, la peine,
les regrets, l’avidité, l’arrogance, l’apitoiement, la culpabilité,
les ressentiments, l’infériorité, le mensonge, la compétition, l’orgueil.

Amour

Amour


L’autre est bon: il « est » la joie, la paix, l’amour, l’espoir, le partage,
la générosité, la vérité, la compassion, la confiance.
La même bataille se joue présentement en vous,
en chacun de nous, en fait.

Silencieux, les enfants réfléchissaient… Puis l’un d’eux dit :
 » Grand-papa, lequel des loups va gagner  » ?

Le vieux Cherokee répondit simplement :
 » Celui que tu nourris« .

Je grandissais à une époque comme mes pairs où les réseaux sociaux n’avaient pas été encore créés, oui c’est vrai je n’ai pas toujours 21 ans.

Si je voulais dire à quelqu’un que je l’aimais ou que je ne l’aimais pas je ne cliquais pas sur des icônes pour montrer mon mécontentement, je lui communiquais mes sentiments face à face. Je regardais la personne droite dans les yeux. Parfois il me fallait du courage. Je suis sure que vous êtes contents de savoir que ces occasions étaient rares.

Tourner la langue 7 fois

Tourner la langue 7 fois

Aujourd’hui on peut envoyer notre haine, ce sentiment dangereux à travers le monde en faisant un simple clic sans avoir besoin de réfléchir, sans avoir besoin de regarder la personne en face. Nous pouvons nous cacher derrière une icône anonyme avec un faux nom. Plus besoin de tourner la langue 7 fois avant d’envoyer nos pensées sur lui.

Cliquer sur l'icône sans réfléchir

Cliquer sur l’icône sans réfléchir

Regarder une personne droit dans les yeux et lui dire que je la hais n’est pas aussi facile que de lui envoyer un mail, un sms rempli de nos sentiments venimeux. Et tout cela juste sur un simple clic de souris qui est la plupart du temps un réflexe rotulien.

Autant que je sache notre ordinateur n’est pas encore capable de nous demander si nous sommes vraiment surs de vouloir envoyer un message malveillant et de nous dire que nous allons le regretter plus tard. II ne va pas non plus nous demander où était –il passé notre cœur lorsque nous avons écrit tous ces propos désagréables ?.

Je n'aurais pas dû dire cela

Je n’aurais pas dû dire cela


En faisant des recherches pour cet article j’ai même appris que des TROLLS existent.

Les prêcheurs de haine en Cyberspace

Les prêcheurs de haine en Cyberspace

Vous allez me dire oui bien sur, ce sont des créatures mythiques et je vais vous dire oui ……mais non. Je parle des trolls, les prêcheurs de haine en Cyberspace (un personnage malfaisant dont le but est de perturber le fonctionnement des forums de discussion en multipliant les messages sans intérêt). Même il y a un verbe troller.

La haine ce sentiment fort, fait partie de la famille des quatre émotions, la colère, la tristesse, la peur et la joie. La haine est une colère refoulée, une forme de mépris, créée par l’envie.

L'amour guérit et la haine détruit

L’amour guérit et la haine détruit

Quelque fois nous sommes consommés par ce sentiment puissant qui fait des ravages à l’intérieur de notre corps. Tout notre corps en souffre par conséquent. Ce n’est pas une surprise si l’amour a dû mal à entrer dans notre cœur. Monsieur Haine ne lui laisse pas de place. 🙂

II est intéressant de remarquer que la psychologie parle de l’effet miroir « de voir notre reflet dans l’autre que ce soit positif ou négatif ; »

Autrement dit « Nous reprochons aux autres tout ce que nous faisons nous même et que nous ne voulons pas voir ». Toute émotion ressentie où exprimée est un reflet de notre état interne. Derrière chaque émotion forte se cache la plupart du temps une croyance erronée.

Bouddha sous l'arbre

Bouddha sous l’arbre

Voilà je crois que c’est un moment opportun de vous raconter une autre anecdote, l’histoire de Bouddha et comment il a présenté un miroir pour que l’intolérance, l’ignorance et la méchanceté puissent s’y mirer et prendre conscience d’elles-mêmes. Cette petite histoire montre comment il les a vaincues avec la bienveillance et le pardon.

Un après-midi Bouddha était assis sous l’arbre de la Bodhi avec ses disciples quand un homme lui a craché en plein visage. Ses disciples, évidemment, étaient furieux.

Bouddha, sans réaction, a essuyé son visage et lui a demandé :  » C’est quoi la suite ? Que voulez-vous que je fasse ?  » L’homme était étonné, il n’a jamais entendu quelqu’un lui demander «c’est quoi la suite? ».
Le cracheur n’a jamais vécu une telle expérience.

Dans son passé quand il avait insulté les autres, ses victimes réagissaient avec colère et vengeance. Soit elles étaient des lâches ou des mauviettes soit elles souriaient et essayaient de le soudoyer. Mais, Bouddha n’a pas été offensé, ou en colère et n’a pas essayé de s’enfuir. II lui a dit simplement,  » que va-t-il encore se passer ? »

Bouddha qui avait quant même été offensé par la réaction inattendue de ses disciples a dit : « Cet homme devait avoir entendu de nombreuses histoires racontées par d’autres, des gens qui se sont formés une opinion sur Moi basée sur les idées des autres, sur leurs préjugés, que je suis un révolutionnaire, un corrupteur d’esprit. Il ne crache pas sur Moi, il a craché sur l’idée de Moi, il ne me connaît pas du tout, comment pouvait-il cracher sur Moi?  »

Bouddha n’a pas été offensé parce qu’il a vu la haine, l’ignorance et l’intolérance des autres envers lui comme une incompréhension et non pas comme une insulte. II a compris que nous sommes seulement blessés par ce qui est en nous, et non par ce que nous croyons être à l’intérieur de l’autre. Il fut ému de compassion pour tous ceux qui souffraient de leur colère et de leur haine.

En fait, Bouddha a conclu que le cracheur avait craché sur lui même sur son propre esprit, et que lui-même ne faisait pas partie de sa haine. …..Le lendemain l’homme après avoir passé une mauvaise nuit et est venu demander pardon à Bouddha.

La haine est omniprésente

La haine est omniprésente

Nous avons besoin de faire attention à ce que la haine n’entre pas insidieusement dans nos vies, dans nos foyers. Si nous regardons la télévision, les films ou les DVDs nous pouvons être témoins de la haine tous les jours. Les politiciens se détestent, le peuple se dispute.

Elle est omniprésente, dans les écoles, dans les familles (des vieilles blessures transmises de génération en génération), entre collègues, voisins, immigrés. II y a de la haine contre la police , les juifs, les musulmans, les femmes, les hommes, les homosexuels, les animaux, les moches, les obèses…. Patati patata. Qu’est-ce que nous aimons ?

Le feu brûle

Le feu brûle

On se laisse facilement consommer par cette émotion comme si le feu brûle en nous que ce soit dans notre ventre, nos poumons ou dans notre foie. On devient aveugle. Parfois on a cette haine, cette colère pour oublier une douleur, un deuil. Peut-être qu’on a perdu un cher, on a souffert par la main d’un bourreau, cependant il est important de garder à l’esprit que tout le monde ne réagit pas de la même manière en envoyant leurs ennemis au cimetière.

Des mots de sagesse par les artisans de paix

Nourrit la haine

Nourrit la haine

Est-il possible de transformer de la haine ?

II est possible de transformer la haine.

II est possible de transformer la haine.

POUR ALLER PLUS LOIN
Des définitions de la HAINE

LA HAINE DÉFINITION (Ref Dictionnaire de psychologie Quadrich/Puf 2008)

« La haine est un sentiment toujours intense, d’une personne à l’égard d’une ou de plusieurs autres personnes, à qui elle veut du mal ou dont les malheurs la réjouissent.

La haine est déclenchée par l’envie par la jalousie pour une blessure d’amour propre pour une injustice subie.

Elle peut entrainer le mépris, l’agressivité la vengeance
Elle peut alterner avec des sentiments d’amour pour la même personne (ambivalence) ou provenir d’un retournement en son contraire, d’une passion amoureuse excessive ou déçue
Tandis que l’amour recherche la similitude ou la complémentarité avec le partenaire la haine est une réaction d’intolérance aux différences par rapport à l’autre ou aux autres.

LA HAINE DÉFINITION (Réf Le Grand Dictionnaire des malaises et des maladies Jacques Martel)

Le sentiment de haine amène à l’autodestruction il détruit la personne plus que la personne ou la situation concernée.

La haine survient quand j’ai l’impression que les autres m’empêchent de vivre ma vie. Je veux en faire à ma tête et quand les choses ne se passent pas à ma façon je réagis fortement.
Au lieu de rester ouvert et de vouloir comprendre le point de vue de l’autre je m’entête à rester sur mes positions.
Je refuse ainsi toute responsabilité face à a vie Je suis prisonnier de cette haine

{lang: 'fr'}
This entry was posted in Comportement, Émotions and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to LA HAINE ATTISE LA HAINE

  1. Bindy says:

    Encore un bel article, très complet. Bravo à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.