CURCUMA, PROPRIÉTÉS, BIENFAITS ET EFFETS

Un problème aux genoux


Depuis un moment j’ai un problème aux articulations des genoux. Je sais que c’est dû au plaisir du vieillissement et que je ne suis plus toute jeune. Le fait aussi que j’aie été professeur d’aérobic pendant quelques années n’a pas aidé mes genoux : tout ce piétinement intensif sur le sol pendant longtemps a fait souffrir mes articulations. La citation « si jeunesse savait, si vieillesse pouvait rien, ne se perdrait » vient à l’esprit. 😊

Pour atténuer mes douleurs j’ai commencé par chercher des cures naturelles. L’un des traitements que j’ai découverts est le curcuma, la tendance alimentaire du moment.

Et voilà : maintenant je voudrais partager mes découvertes avec vous.

Qu’est-ce que le curcuma


QU’EST-CE QUE LE CURCUMA ?
Le curcuma est une plante aromatique et une épice cultivée dans plusieurs pays d’Asie. II en existe plusieurs formes : frais, déshydraté ou en poudre. C’est aussi un stimulant légèrement piquant et amer.

Il est l’un des composants du curry, qui est la marque de la cuisine indienne, et est aussi utilisé de très longue date par la médecine ayurvédique.

Une jolie plante

Cousin du gingembre, le curcuma est une racine à la chair orangée originaire des régions d’Asie. La racine de curcuma contient une substance tout à fait particulière, un pigment orange qui s’appelle curcumine constitué de 2 à 5 % de la plante. Ce pigment laisse des tâches oranges partout : soyez avertis, parce qu’il est très difficile d’enlever le pigment de vos vêtements, du bois, de lino, du sol, de l’évier….

Si vous cuisinez le curcuma, il doit se marier avec le poivre, le gingembre ou un corps gras (l’huile du coca…) pour faciliter l’absorption de l’ingrédient actif la curcumine par l’organisme. Certains cuisiniers disent que le poivre est au curcuma ce que le gingembre est à l’ail.

LES EFFETS THÉRAPEUTIQUES
Ses nombreux effets thérapeutiques sont connus depuis longtemps en extrême orient mais la médecine occidentale commence tout juste à les découvrir.

le curcuma est un bon purifiant du sang

  • A usage interne ou externe, le curcuma est un bon purifiant du sang et de l’esprit et équilibre les 3 DOSHAS notre constitution de base.
  • Selon le médecin ayurvédique le curcuma garde le sang froid, il peut être appliqué sur les plaies sous forme d’une pâte, sur la peau en forme de masque et il peut arrêter le saignement des plaies.
  • Un bon tonique qui facilite la digestion

  • C’est un tonique qui facilite la digestion et soulage la congestion de la gorge.
  • II peut être ajouté à des aliments riches en protéines pour prévenir la formation des GAZ.
  • Le curcuma a une action apaisante sur les troubles respiratoires comme la toux et l’asthme.

  • Le curcuma a une action apaisante sur les troubles respiratoires comme la toux et l’asthme.
  • En tant qu’antibiotique naturel il protège la flore intestinale et est aussi un anti-arthritique.
  • La curcumine favorise la digestion parce que le principe actif incite le foie à produire davantage d’acide biliaire qui aide l’intestin à transformer la graisse et prévient ainsi les problèmes digestifs.
  • La curcumine a aussi des propriétés anti-inflammatoires et les chercheurs de la médecine occidentale espèrent pouvoir s’en servir pour soigner les infections intestinales et cutanées ou atténuer les douleurs des patients souffrants d’arthrite rhumatoïde).
  • Le curcuma est un puissant antioxydant.

  • La curcumine, pour être efficace pour les articulations


    L’ARTHROSE DU GENOU
    En 2014, une étude réalisée sur 40 personnes souffrant d’arthrose du genou a clairement montré qu’une supplémentation avec 1 500 mg de curcumine par jour pendant 6 semaines réduisait les douleurs du genou.

    Selon la médecine ayurvédique, en cas d’écorchure, contusion ou œdème traumatique, appliquer localement de la pâte de curcuma : ajoutez une pincée de sel à une demi cuillerée de curcuma et appliquer sur la zone atteinte. Douleurs, gonflements et inflammations seront soulagés rapidement (Réf Dr V. Lad « Ayurvéda science de l’autoguérison).


    LA CURCUMINE : LE PRINCIPE ACTIF: CURCUMINE
    À Munich des chercheurs allemands ont trouvé dans la littérature spécialisée des articles sur les effets particuliers de la curcumine dans le domaine du vieillissement du cerveau et des maladies neuro dégénératives (démence, Alzheimer, Parkinson). Certains ont découvert que grâce à la curcumine les souris présentant une tumeur au cerveau vivaient plus longtemps.

    Elle aide le taux de sucre dans le sang à revenir à la normale.

    Une étude sur l’homme à même montré que la curcumine pourrait éviter à un groupe à risque de développer un diabète de type 2. Elle aide le taux de sucre dans le sang à revenir à la normale.

    La curcumine est l’une de rares substances capable de franchir la barrière hémato -encéphalique, c’est-à-dire de passer du sang dans le cerveau, et possède plusieurs effets, notamment celui d’améliorer l’approvisionnement en énergie des cellules nerveuses et pourrait agir contre la maladie d’Alzheimer. Les résultats de ces études sont très promettants.

    Grâce à ces nombreuses découvertes les chercheurs et les laboratoires travaillent avec acharnement à développer et commercialiser la curcumine.

    MAL ASSIMILÉE PAR L’ORGANISME
    Mais il y a un petit problème, la curcumine est très mal assimilée par l’organisme ; dans sa forme pure, elle est peu soluble dans l’eau.
    Quand on ingère de la curcumine avec des aliments, seule une part infime est réellement absorbée par le tube gastro-intestinal. Une grande quantité est directement éliminée par l’intestin.

    Des chercheurs de l’université de Stuttgart en Allemagne ont cherché un transporteur capable de faciliter l’assimilation de la curcumine par l’organisme.

    UNE NOUVELLE CURCUMINE 185 FOIS PLUS PUISSANTE
    Pour cela ils ont testé différents types de transporteurs.
    Ils ont utilisé des agrégats artificiels appelés micelles. Ces petites billes existent aussi sous forme naturelle dans les intestins pour transporter les lipides. Les micelles permettent le passage en milieu hydrophile de substances lipophiles vers la bordure en brosse de l’intestin par endocytose,
    (L’endocytose désigne le mécanisme qui permet à des molécules de pénétrer dans certains types de cellules).


    IIs ont encapsulé la curcumine à l’intérieur de molécules d’acides gras


    Ils ont enfermé la curcumine dans des ballons microscopiques, les micelles, association graisse et eau, beaucoup plus solubles dans l’eau que sous sa forme pure.

    Ils ont mesuré le taux de curcumine par analyse sanguine
    L’absorption était 185 fois supérieur pour les gens traités avec les micelles qu’en recevant un traitement avec de la curcumine pure. En 2014 ils ont réussi à mettre au point un procédé révolutionnaire qui consiste à « encapsuler » la curcumine à l’intérieur de molécules d’acides gras.

    Une question que vous allez vous poser peut-être : qu’en est-il du curcuma contenu dans les aliments ?
    Peut-on déployer/étendre ses propriétés médicinales dans la cuisine ?

    En cas de prise régulière et en grande quantité dans la cuisine, la part de curcumine absorbée est faible. Mais selon les scientifiques et les nutritionnistes, il est certain qu’un usage constant de curcuma dans l’alimentation peut avoir des effets préventifs.

    Orange curcuma boost


    UNE RECETTE POUR UNE BOISSON CONTENANT LE CURCUMA ORANGE OU CITRON BOOST (comestible)

  • 1 cuillère à café. de curcuma
  • Une pincée de poivre piment.
  • Un demi citron ou orange?
  • Mettez tous les ingrédients dans un verre et remuez-les bien. Buvez le mélange.
  • {lang: 'fr'}
    This entry was posted in Travail lieu and tagged , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *