UN SPORT NATIONAL : LA CRITIQUE

La critique est omniprésente

La critique est omniprésente

Nous faisons partie d’une société où la critique de nous-même et des autres est incrustée dans notre quotidien. Le mot  » critique  » vient du grec  » kritikos « , qui signifie  » capable de juger,

Nous sommes envahis par les critiques, elles sont omniprésentes. Elles passent à la télévision, à la radio, on les rencontre au travail, à l’école. Parfois elle porte le titre de critiques d’art, de musique, de film, de théâtre, de littérature, liées à la gastronomie, de presse.

La critique en pantoufles<

La critique en pantoufles<

Il existe même la critique en pantoufles (arm chair critique en anglais).

Avez-vous remarqué le nombre d’émissions en dernière partie de soirée qui dédient leur programme à critiquer, à juger les autres, les membres du gouvernement,, les membres de la société ? L’art de critiquer est une affaire lucrative n’est-ce pas ?

Un réflexe naturel

Un réflexe naturel

Le réflexe naturel de critiquer tout le temps est un reflet de notre société actuelle, une société inassouvie qui n’est jamais contente avec ce qu’elle a. Un désir insatiable de corriger, de rabaisser l’autre. Difficile d’accepter une personne telle qu’elle est. II est plus facile de repérer une erreur, une faiblesse chez quelqu’un que de repérer une qualité me semble-t-il ?

COMBIEN CETTE ATTITUDE EST DECOURAGEANTE POUR NOUS !

Souvent lorsque nous commençons un nouveau travail où nous rencontrons une personne pour la première fois, nous nous laissons emporter par nos premières impressions et jugeons cette personne hâtivement. Elle est glaciale, méchante, calculatrice, patati,patata… Tout le monde a ses préjugés !

  • Pourquoi nous sentons-nous autorisés à critiquer l’autre ? Nous croyons vraiment que nous sommes si parfaits ? Sur quels faits basons-nous nos jugements ?

 

D’ou vient ce désir de critiquer sans cesse que ce soit soi-même ou l’autre ?

  • Nous éprouvons un sentiment d’insécurité ?
  • Nous manquons de confiance en nous ?
  • Nous éprouvons un sentiment de supériorité ?
  • Notre éducation familiale parasite notre vie d’adulte ?
Attaquer à l'autre c'est facile !

Attaquer à l’autre c’est facile !

C’est agréable et facile d’imputer « nos erreurs, » « nos fautes aux autres. » plutôt que de souligner notre propre faute. Le dénigrement de l’autre aide à nous rassurer. Même si nous nous sentons mieux ce sentiment est éphémère, de courte durée et il est malsain.

POURQUOI NOUS EST-IL SI DIFFICILE DE VOIR LE BIEN CHEZ LES AUTRES,,,,?

Etes-vous parfait ?

Etes-vous parfait ?

Avec qui comparons-nous ces gens, à nous même, à Dieu, à nos modèles de perfection ? II est important de renoncer à cette quête de perfection afin de retrouver peut-être la tranquillité d’esprit plus facilement ?

II est intéressant de remarquer que la psychologique parle de l’effet miroir « de voir notre reflet dans l’autre que ce soit positif ou négatif ; »

Autrement dit « Nous reprochons aux autres tout ce que nous faisons nous même et que nous ne voulons pas voir ».

La dure vérité de cette phrase n’est toujours pas facile à digérer.

LA CRITIQUE EST TOXIQUE

LA CRITIQUE EST TOXIQUE

Une personne qui éprouve la nécessité de critiquer lui-même ou les autres a une FAIBLE ESTIME DE LUI-MEME. Son dialogue destructif juge et évalue constamment son propre comportement vis à vis des autres. II a besoin de se comparer aux autres plus souvent pour évaluer ce qui est à son avantage ou à son détriment.

« Critiquer les défauts d’autrui, c’est se rendre incapable d’accepter ses propres défaillances ».

Le critique possède un dialogue interne qui est DESTRUCTIF. Cette voix interne est dotée d’un radar interne qui repère la moindre faille, la moindre erreur autant chez lui que chez les autres selon ses propres critères. Ce dialogue interne dispose d’un répertoire des expressions préférées utilisées pour rabaisser, dénigrer, démotiver sa cible.

Blablabla

Blablabla

DIALOGUE NEGATIF Son refrain comporte les expressions « Tu me déçois », « tu es bête », « tu aurais pu faire mieux ou vous pourriez faire mieux? « Tu es nul », « tu ne vaux rien », « c’est stupide ce que tu fais « qui nous sont malheureusement familières.

C’est comme si la voix de notre mère/notre père/notre professeur vit toujours en nous. Nous ne serons jamais à la hauteur de leurs attentes. Comment faire pour faire taire cette voix ?

DES CONSEILS

  • Interrogez-vous sur ce dialogue critique qui vous harcèle, favorise-il votre bien-être ?
  • Sur quels faits basez-vous vos critiques sur autrui ou sur vous-même ?
  • Acceptez vous tels que vous êtes, un être parfaitement imparfait avec tous ses défauts et vos qualités bien sûr 🙂
  • Aimez-vous tel que vous êtes. Où est passé le pardon, la compassion, la douceur dans votre vie?
  • Ces critiques envers vous sont-elles toujours vraies dans votre situation?
  • Quand vous avez envie de critiquer quelqu’un d’autre ou vous même renoncez à vos exigences de perfection. Vous ne faites du mal qu’à vous même. On est toujours critiqué par pire que soi.
  • Accepter les gens tels qu’ils sont.

L’inconscient influence le conscient. Le psychique influence le plan physique : Une personne dotée d’un esprit critique excessif, se trouve souvent avec un corps inflexible, une raideur extrême qui parcourt tout le corps de la colonne vertébrale, aux mâchoires, au visage, aux articulations, aux muscles…

Gardez vos réflexions pour vous même

Gardez vos réflexions pour vous même

Critiquer l’autre c’est facile. N’oubliez jamais que nous sommes tous des êtres humains avec nos qualités et nos défauts. Tout le monde fait de son mieux . Adoptez une approche humaniste. Notre société en a besoin. Si vous ne pouvez pas repérer une qualité positive chez cette personne: votre collège de travail, votre ami, votre belle mère, votre ex-compagnon vos professeurs ou qui que ce soit, mieux vaut ne rien dire. Gardez vos réflexions pour vous même.

Un bon proverbe

Un bon proverbe

« Soyez bienveillant, car tous ceux que vous rencontrez mènent un dur combat ». Attribué à Platon

“La critique est celui qui peut transposer d’une autre manière ou traduire en éléments nouveaux, son impression de la beauté.” Oscar Wilde

« Qui critique les autres travaille à son propre amendement. »
de Arthur Schopenhauer

Quelque chose négatif à vous dire

Quelque chose négatif à vous dire

{lang: 'fr'}
This entry was posted in Comportement, Travail lieu and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.