PRODUITS LAITIERS -le revers de la médaille

Ami ou ennemi

Nous sommes tous uniques. Ce qui est bien toléré par une personne n’est pas forcément bien toléré par une autre. Si vous êtes comme moi et vous avez un terrain sensible au niveau digestif il se peut que vous ayez tout intérêt à arrêter le lait et les produits laitiers à la suite de la lecture de cet article.

QUI CONSOMME LE PLUS DE LAIT ? « C’est aux pays scandinaves (Suède, Norvège, Finlande), aux État Unis, en Allemande, en Irlande, au Royaume uni et en Australie que l’on consomme le plus de lait par personne par an. C’est aussi dans ces pays que le nombre annuel de fractures de la hanche (pour un âge donné) est le plus élevé. Les suédois détiennent deux records mondiaux; celui de la consommation de laitages et celui des fractures du col de fémur.. » (extrait du livre Lait, mensonges et propagande par Thierry Souccar 2007, un biochimiste de formation).
MYTHE Des exagérations de la vérité provenant des sociétés agro alimentaires :-

  • Les laitages préviennent l’ostéoporose FAUX
  • Nos os ont besoin d’un maximum de calcium FAUX
  • On est plus mince qu’on boit du lait FAUX
  • II n’y a aucun risque du cancer avec les laitages FAUX
  • Les buveurs de lait on moins de diabète FAUX
  • II affirme que manger plus de 2 produits laitiers par jour est néfaste pour la santé
  • (Source « lait, mensonges et propagande » par Thierry Souccar).

    Depuis plus d’un demi-siècle, nous avons été amené à faire croire que les laitages sont primordiales tout au long de la vie qui est en effet FAUX.

  • Dr Mark Hegsted un médecin éminent de l’université Harvard qu’à croire que l’ostéoporose est attribuable à un manque de calcium c’est croire que les infections sont attribuables à un manque de pénicilline »
  • TRAITEMENT DU LAIT DE VACHE La lait de vache est pasteurisé, homogénéisé, stérilisé, condensé, écrémé, concentré, aromatisé, enrichi en vitamines. C’est l’un des produits industriels parmi les plus traités.
    L’INTOLÉRANCE

    Des études montrent que l’intolérance au lactose concerne

  • 2% à 15% des nord-européens
  • 9 % à 23% des centres européens
  • 60% à 80% des noirs
  • 50% à 80% des latino-américains
  • 80% à 100% des amérindiens
  • 95% à 100% des asiatiques
  • Le lactose est un sucre naturellement présent dans le lait. L’enzyme, la LACTASE permet le corps de digérer et de dégrader le lactose .
  • La consommation de lait de vache est inadaptée à notre espèce. Savez-vous que chez tous les mammifères terrestres la production de lactase cesse presque complètement après le sevrage ?
  • Chez les êtres humains la lactase décroit en moyenne de 90% à 95 % au début de la petite enfance.
  • Nous sommes la seule espèce animale à prolonger la consommation de lait d’origine animal au delà de la période de sevrage et la seule espèce animale à se nourrir du lait d’une autre espèce d’animale (à part les animaux domestiques).
  • Lorsque nous buvons du lait et si l’enzyme lactase est absente (dans 95% des cas) le lait n’est plus assimilable et sa consommation est accompagné des symptômes désagréables
  • SYMPTÔMES DE L’INTOLÉRANCE
  • Ces symptôme surviennent entre 20 minutes à plusieurs heures après avoir bu du lait de vache ou mangé du fromage.
  • De nombreuse études scientifiques ont montré que les laitages sont sources de troubles digestifs (ballonnements, spasmophile, diarrhées, crampes abdominales, ..), ils déminéralisent les os, engendrent des réactions allergiques, favorisent maladies cardiovasculaires, diabète, cancer de la prostate.
  • DÉMINÉRALISATION DE L’OS Le lait et les produits laitiers sont acidifiants pour le corps ce qui a pour conséquence de déminéraliser l’os s’ils sont consommés en forte quantité.
    Afin de retenir le calcium que l’on a dans nos os il faut privilégier les aliments avec un pH basique, c’est-à-dire les aliments végétaux.
    LE NEZ COULE parce que Lorsque les muqueuses du nez sont agressés par les irritants (fumée, poussée,), un virus, ou une allergène (comme le pollen) elles réagissent par un éternuement, ensuite les vaisseaux se dilatent, libèrant des cellules de défense (les globules blanc) et des anticorps destinés à lutter contre les particules agressives. Le liquide qui coule du nez contient des globules blancs qui viennent « digérer » les particules agressives. Pour ceux qui ont un terrain sensible ou qui sont intolérante au lactose l’une des réactions allergiques inclut le nez qui coule.
    LES PRODUITS LAITIERS GÉNÈRENT DE MUCOSITÉ
  • Le lait et le fromage tendent à générer trop de mucosités dans les intestins, le sinus (les cavités) et les poumons. L’excès de mucosité dans les intestins SE DURCIT et forme une couche sur la paroi intestinale qui est relativement imperméable aux nutriments. Cela signifie, une absorption pauvre et donc une fatigue chronique.
  • La production de mucus fait partie de la mécanisme de défense du système immunitaire. Le mucus contient des anticorps, des enzymes pour lutter contre les pathogènes et les corps étrangers. De règle générale le corps augmente sa production de mucus lorsqu’il se sent agressé. La caséine, protéine principale dans les produits laitiers (elle représente 80% du protéine) est difficile à digérer. Elle stagne et fermente dans l’intestin, ballonne le ventre, entraîne du gaz. Elle favorise également la production du mucus dans le corps parce que parfois le corps le considère comme un corps étranger. Je suis la preuve vivante même si l’ensemble de la communauté médicale n’accepte pas cette idée.
  • QUE CONTIENT-ELLE LA LAIT DU VACHE
  • II contient des acides gras saturés qui sont inutiles et nocifs pour le corps humain.
    Le corps a besoin d’un apport en graisses de bonnes qualités pour son développement principalement des graisses insaturés comme des graisses végétales.
  • Le lait contient le même substance que la vache aura été amenée à ingérer pendant sa croissance qui pourrait être d‘antibiotiques, de corticoïdes…. » Le lait de vache est un concentré d’antibiotiques (OMS du 12 juin 2000) de corticoïdes, deshormones de croissance, des pesticides. « 
  • FIXER LES TOXINES Le lait de vache a la capacité de FIXER les toxines qui sont déjà présentes dans notre corps. C’est pourquoi souvent lorsque nous souffrons d’une maladie chronique comme la grippe ou l’infection des angines le médecin nous conseille de supprimer le lait de notre alimentation afin de faciliter la guérison. La CASÉINE, protéine du lait irrite le système immunitaire de l’homme.
  • Pour certaines personnes la caséine n’est pas traité par le foie parce qu’il est trop grosse. Par conséquent la caséine pourrait se trouver dans les poumons. Le lait aggraverait certains maladies comme l’asthme ou les bronchites. Ceux qui ont de l’asthme ont tout intérêt à arrêter le lait, la caséine du lait est une source de colle respiratoire
  • CASEINE à USAGE INDUSTRIELLE La caséine (protéine du lait) est utilisé dans l’industrie du contreplaqué (superposition de plaques de bois), pour coller les étiquettes sur les bocaux en verre, dans le collage du bois et même des étiquettes placé sur des fromages. Autrefois elle était utilisé pour améliorer l’adhérence des enduits et badigeons à la chaux (un enduit pour peindre les murs) ainsi que pour la préparation de peintures. Si caséine peut permettre de fixer deux objets ensemble imaginez ce qu’il peut faire pour vos sinus.
    L’HOMME A AGIT CONTRE LA NATURE L’homme n’a pas respecté les lois de la nature et la vache qui était un animal herbivore, a été transformée en carnivore. II a été obligé d’ingurgiter des produits peu coûteux à base de farine animales (carcasse de moutons malades et autres déchets animaux). « Au delà du non sens de transformer des animaux herbivores en carnivores, ceci a déclenché des désastres sanitaires avec en particulier l’apparition de la vache folle  » (source : la politique agricole commune).
    {lang: 'fr'}

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *