STRESS –COMMENT FONCTIONNE CE MÉCANISME SUBTIL?

Chaque INDIVIDU réagit différemment face aux agressions ou aux facteurs de stress. La structure de la personnalité joue un rôle. Pour certains d’entre nous une simple contrariété est vécu par l’organisme comme un stress important entraînant insomnie et nervosité alors que chez d’autres la même contrariété est considérée comme un défi, une expérience stimulante ou parfois se traduira par l’indifférence chez un individu.

Quelque fois les symptômes de STRESS sont le résultat d’un FACTEUR externe (pression psychologique…) ou parfois une ACCUMULATION des choses que nous avons créé nous même par inadvertance. N’oubliez pas que si parfois nous sommes CAPABLE de créer des SITUATIONS STRESSANTES nous avons également le pouvoir d’éliminer les CAUSES de stress de notre vie. II nous faut la prise de conscience et de la volonté. Une attitude qui nous aiderai à être maître de notre vie et non une victime 🙂

Le STRESS tout le monde en parle et cependant c’est une notion confuse.

  • II est important de faire la distinction entre la SOURCE du stress (les STRESSEURS) et les conséquences (les SYMPTÔMES physiques, mentaux et comportementaux) du stress.
  • La plupart des gens croient que tout le stress est mauvais. Certes en excès, cependant nous avons besoin d’une certain mesure pour être performant au travail, à l’école, pendant les examens…, pour nous défendre dans la vie, pour notre survie.
  • Évidement au delà d’une certaine dose et en fonction de type du stress il pourrait nuire à votre santé et même mener à la mort.

Un syndrome générale d’adaptation -Han Selye

Le stress a été défini comme un syndrome générale d’adaptation (SGA) pour la première fois par un endocrinologue, né en Autriche, Han Selye (il obtient la nationalité canadienne en 1939).

Les Définitions

La définition technique du stress:- Le stress est une mécanisme de défense, une réaction interne provoqué par le corps.

En termes simples: –le mot stress est une réponse à des agressions extérieures comme la mort, le licenciement, les rapports familiaux, le surcharge de travail, le sur-information (STRESSORS en anglais) imaginaire ou réelle vécu par l’individu.

RÉSUMÉ

Le processus biologique  consiste en trois phases :-

lacourbedustress

1) La phase D’ALARME ; (le fameux flight (fuite) fight (combattre); ou même se figer comme une statue « fuir, lutter ou figer « . Le corps se prépare à mobiliser ses défenses contre l’attaque (l’agent stressant).

2) La phase de DÉFENSE (réactions physiques) est une forme d’adaptation, de RÉSISTANCE.

3) Un état d’ÉPUISEMENT est atteint où l’organisme est exténué à la fin de son agression « perçue ou anticipé ». Cette phase sert de conserver l’énergie dans le corps. Cette conservation d’énergie conduit à des changements de COMPORTEMENT chez un individu comme le retrait social, l’absentéisme, le mauvais performance, le manque de ponctualité…

Lorsque l’organisme est soumis à une courte période du stress soit la première phase ou les deux premières phases sont enclenchées .

et maintenant pour … UN APERÇU PLUS DÉTAILLÉ

Réponse du stress: combat/fuite

Réponse du stress: combat/fuite

L’ÉTAPE 1 -LA PHASE D’ALARME

  • Face aux agressions extérieures réelles ou imaginaires le CERVEAU envoie un message au système nerveux autonome; le système nerveux SYMPATHIQUE (le système «faire face ou fuir») et le système nerveux PARASYMPATHIQUE (le système rétablissant) Le corps réagit en mobilisant ses forces rapidement (en quelques secondes).
  • Ses objectifs sont de nous PROTÉGER, de maintenir notre bon équilibre et notre santé mental.
  • Le corps SE PROTÈGE en déclenchant une série de CHANGEMENTS BIOLOGIQUES:– physiques, comportementaux (béhavioraux) et psychiques (mentaux).
  • L’HYPOTHALAMUS (le siège du système émotionnel) est ACTIVÉ face à une situation stressante.
  • L’HYPOTHALAMUS commande aux surrénales ( situées au dessus des reins) de secréter l’hormone L’ADRÉNALINE dans le SANG qui provoque instantanément des réactions physiologiques dans le corps – L’ADRÉNALINE fournit de l’énergie en urgence (les SAPEURS POMPIERS du corps).
  • Les symptômes PHYSIQUES, habituels comprennent accélération du rythme cardiaque (les palpitations), accélération de la RESPIRATION, (le souffle courte), les étourdissements (la tête légère qui tourne) la transpiration excessive, ralentissement de la digestion, (qui provoque des nausées, une sensation de lourdeur à l’estomac et parfos la constipation), l’accroissement de la VIGILANCE (difficile de se concentrer sur ses tâches), la TENSION au niveau du plexus solaire (le centre nerveux du corps) ou les CONTRACTIONS de plusieurs groupes de muscles pour préparer le corps à « faire face » ou à ‘fuir ». Parfois cette crispation se manifester comme des SPASMES ou des TREMBLEMENTS .
  • Plusieurs de ces réactions permettent un apport RAPIDE en oxygène vers LE CERVEAU.

L’ÉTAPE 2 -LA PHASE DE DÉFENSE-  (ou d’adaptation, d’endurance, ou résistance)Une réaction PHYSIQUE est générée dans tout le corps.

  • Cette étape est déclenchée seulement si le stimulus stressant ou l’agression extérieure se MAINTIENT.
  • Cette phase comprend la sécrétion de l’hormone CORTISOL par les deux glandes SURRÉNALES  .
  • Le rôle du CORTISOL est de réguler le TAUX DU SUCRE dans le SANG afin de nourrir le cœur, le cerveau et les muscles.
  • Le CORTISOL assure aussi le renouvellement des réserves.
  • La DOPAMINE (hormone du bonheur) et la SÉROTONINE (hormone naturelle de la bonne humeur, antidépressive et de l’appétit) sont aussi sécrétées pendant la phase de DÉFENSE.
  • Une fois le stress a disparu le niveau des hormones dans le SANG retourne à la normalité. Cependant si une personne est soumise à un stress CONSTANT ceci peut provoquer des symptômes de stress. Ainsi les symptômes peuvent être très LÉGERS (faire les cents pas, taper du pied) MOYENS (bousculer les gens dans le transport commun) ou très GRAVES (la crise cardiaque, la mort).

L’étape 3 -L’ÉPUISEMENT (prolongation du stress)

  • Un ÉTAT D’ÉPUISEMENT est atteint lorsque l’organisme reste bloqué dans la phase d’alarme ou les deux premières phases se répètent constamment. Les dépenses énergétiques du corps sont trop importantes et donc il le passe à une phase d’épuisement.
  • D’une manière progressive les hormones sécrétées deviennent MOINS efficace et commencent  à S’ACCUMULER dans la circulation qui peuvent nuire à la santé
  • Le BURN-OUT (syndrome D’ÉPUISEMENT PROFESSIONNEL) ou la DÉPRESSION NERVEUSE est la FIN de la courbe de réponse du stress dont les symptômes habituels comprennent l’anxiété ou/et la dépression.
{lang: 'fr'}

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *