QU’EST-CE QUE LE SYNDROME DE L’ESSUIE-GLACE (Tenseur du Fascia lata-TFL)?

….ou LE SYNDROME DE LA BANDELETTE ILIO-TIBIALE ?

Ce syndrome est une inflammation du muscle tenseur du fascia lata (fascia fémoral profond). Le muscle TFL est une longue bandelette tendineuse qui part de la hanche.
La terminologie latine utilisée pour décrire les muscles du corps : le mot « tenseur » vient du verbe tendre, qui signifie soumettre à une tension. Le mot « fascia » signifie bande et le mot « lata » signifie étendre.

QUI SONT LES PLUS TOUCHÉS PAR CETTE PATHOLOGIE ?
25 % de sportifs/ 1 sur 4 sportifs souffrent de cette pathologie du genou. Surtout, cette pathologie est typique dans le milieu de la course à pied et de la course à pied et cyclistes.

Le douleur sur le côté extérieur du genou.


SYMPTÔMES
Petite brûlure/douleur qui monte sur le côté extérieur du genou. Ce sont les frictions répétées qui sont la cause de la douleur.

LE MUSCLE TENSEUR DU FASCIA LATA.
C’est un muscle de posture, un muscle dont son rôle principal est de stabiliser la cuisse en posture debout.

Le tenseur du fascia-lata s’insère sur l’épine iliaque antéro-supérieure (iliac crest) et se termine la tubérosité externe du tibia)

MUSCLES : POINT D’INSERTION
Le tenseur du fascia lata s’insère sur l’épine iliaque antérosupérieure (EIAS) (la crête iliaque de la hanche) et se termine sur la tubérosité (saillie osseuse) externe du tibia en longeant la partie de la cuisse.

RÔLES DE TENSEUR DU FASCIA LATA

  • Fléchisseur de la cuisse sur le bassin, mouvement d’abduction.
  • Rotateur médial de la hanche.
  • Si l’os coxal (coxal= relatif à la hanche) est mobile, le tenseur du fascia lata réalise un mouvement circulaire du pelvis (giration pelvienne).


  • POSSIBLES CAUSES DE LA PATHOLOGIE

    Les surfaces articulaires du fémur,


    Aujourd’hui, de nouvelles études ont vu le jour qui ont montré que le syndrome de l’essuie-glace n’est pas toujours un simple problème de frottement excessif et répétitif des muscles, sur les surfaces articulaires du fémur, par exemple le condyle fémoral externe. Cette « maladie du coureur » pourrait être expliquée par des mouvements répétés de flexion- extension du genou (e.g. faire du vélo ou courir) ou certains éléments posturaux comme avoir les jambes arquées (genu varum) et les genoux cagneux.

    D’AUTRES FACTEURS POURRAIENT EXPLIQUER LE DÉVELOPPEMENT DE CE SYNDROME.

  • Mauvaise technique de course qui dépend de votre foulée, ou de votre cadence, ou du déroulement du pied pendant l’activité, évitez-le dénivelé.
  • Les genoux sont en général les parties les plus touchées par la course à pied.

  • Les genoux sont en général les parties les plus touchées par la course à pied. Au passage du genou, la bandelette tendineuse peut s’irriter avec les contraintes de la course, surtout en descente.
  • Chaussures inadaptées
  • Courir subitement après une longue période d’inactivité physique. De longues périodes de confinement, des centaines de personnes ont repris le jogging ou la course à pied sans doser leur entraînement avec un gros risque de se blesser. La reprise du sport doit se faire progressivement.

  • COMMENT LE SOIGNER ?

  • Prendre rendez-vous avec un kinésithérapeute ou un ostéopathe.
  • II se peut que vous ayez besoin de semelles.

  • Changez vos chaussures régulièrement et chaussez-vous avec de bonnes chaussures. Allez voir un podologue. Ceci pourrait vous être très utile. II se peut que vous ayez besoin de semelles.
  • relaxe-respire

    Reposez-vous

  • Faites une petite pause dans votre activité sportive, pendant quelques jours ou semaines en fonction de l’avis de votre spécialiste.
  • Respectez votre corps et favorisez un traitement local de la douleur avec un anti-inflammatoire naturel : le baume du tigre, le cataplasme d’argile verte ou de la glace.

  • Faites des étirements. Quelques étirements pour détendre les muscles et les tendons.
  • Croisez l’une de vos jambes devant et penchez-vous vers l’avant

  • Placez-vous debout, croisez l’une de vos jambes devant et penchez-vous vers l’avant le plus loin possible sans plier les genoux. Tournez légèrement votre corps du côté de la jambe avant jusqu’à la sensation d’étirement sur le côté externe de la jambe arrière.

  • CAURANGYASANA- posture de l’essuie glace- genoux ouverts.

  • Posture de l’essuie glace : Sur le dos pliez les jambes, les pieds au sol. Écartez les deux pieds de la largeur du tapis. Laissez tomber les deux jambes sur le côté droit du tapis. Tournez la tête à gauche. Restez dans cette position un moment.
  • Sur le dos étirez une jambe avec l’aide d’un sangle.


  • Laissez votre corps guérir tranquillement. À l’époque lorsque nous étions blessés, nous prenions le temps qu’il fallait pour se rétablir d’une blessure. D’autrefois le médecin conseillé au minimum 6 semaines ; aujourd’hui, nous ne nous donnons pas assez de temps pour guérir. Nous ne sommes pas tous de sportives de haut niveau. Nous voulons être rétablis d’une blessure, tout de suite.
  • Buvez de l’eau

  • N’oubliez pas de bien boire de l’eau. L’hydratation est importante pour les
    fascias.

    {lang: 'fr'}
  • This entry was posted in Travail lieu and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.