LES OS ET LES MUSCLES DU HAUT DU CORPS

LES OS

TERME ANATOMIQUE IMAGE
    L’ACROMION

  • II est une petite extrémité osseusee située au niveau de l’épaule, au dessus du tendon.
  • II est une extension (excroissance) de l’omoplate qui forme l’extrémité de l’épaule.
  • L’articulation acro—claviculaire située entre l’acromion et la clavicule nous permet de lever le bras au dessus de la tête.
Douleur à l'épaule ?

Douleur à l’épaule ?

LA CLAVICULE :

  • La clavicule est un os allongé appartenant à la ceinture scapulaire. La forme de la clavicule rappelle celle de la lettre S
  • Elle se trouve entre le sternum et l’omoplate. II est possible de la sentir.
  • La clavicule permet de réaliser des mouvements du bras de grande amplitude.
  • LA CLAVICULE

    LA CLAVICULE

    L’HUMÉRUS

  • II est un os qui se trouve dans le haut du bras.
  • II s’articule au niveau de l’épaule avec la scapula (anciennement appelée omoplate) et au niveau du coude avec les os de l’avant-bras, le radius et l’ulna (cubitus). Le point d’insertion de l’humérus est l’omoplate.
  • L’humérus est un os long, dont la longue partie centrale est de forme triangulaire et comporte trois faces .
  • L'HUMÉRUS

    L’HUMÉRUS

    L’OS DU DOS- LA SCAPULA (anciennement appelée omoplate)

  • Chaque scapula est rattachée à toute la colonne vertébrale (le rachis), le cou par le muscle l’élévateur de l’omoplate .
  • Elles sont des os saillants, plats, de formes triangulaires et se trouvent dans le HAUT du dos.
  • L’omoplate s’articule avec l’os du bras, l’humérus. Lorsqu’on bouge le bras le scapula se déplace également. Sans l’omoplate il serait impossible d’effecteur des mouvements circulaires avec le bras. Il est possible pour l’humérus de sortir (luxation) de la partie concave de l’omoplate (cavité glénoïde).
  • L’omoplate sert de cavité et de point d’insertion à de nombreux muscles et tendons du bras, du cou et du thorax.
  • LA SCAPULA

    LA SCAPULA

    DES MUSCLES DU HAUT

    TERME ANATOMIQUE IMAGE
    LA COIFFE DES ROTATEURS

  • La COIFFE est l’ensemble des muscles et des tendons qui entourent la tête de l’humérus. Ils la couvrent comme une coiffe, d’où le nom de LA COIFFE DES ROTATEURS
  • II y a 4 TENDONS/MUSCLES de l’’épaule qui forment une coiffe
    1. LE MUSCLE SUS-ÉPINEUX (m. supraspinatus). Il permet l’élévation latérale du bras : c’est donc un muscle abducteur (s’éloigne) de l’épaule. II est recouvert par le deltoïde, le muscle de l’épaule
  • 2. Le MUSCLE SOUS-ÉPINEUX (m. infraspinatus), Il participe à l’élévation et à la rotation du bras.
  • 3. Le muscle PETIT ROND (m. TERES MINOR), il rapproche le bras de l’axe du corps-adduction (se rapproche )
  • 4. Le muscle SOUS-SCAPULAIRE (m. subscapulaire) est en charge de la rotation externe, il tire le bras vers l’intérieur
  • LA COIFFE DES ROTATEURS -l'ensemble des muscles et des tendons

    LA COIFFE DES ROTATEURS -l’ensemble des muscles et des tendons

    Le muscle GRAND ROND (teres major)

  • II est l’un des muscles de l’épaule mais il n’est pas considéré comme un tendon de la coiffe des rotateurs
  • II peut être facile à repérer quand il se contracte
  • Actions: Rotateur interne et adduction (se rapproche) du bras
  • Point fixe sur la sonnette externe de la scapula. Point fixe sur la scapula abaissement du bras en conjonction avec le grand dorsal (latissimus). Point fixe sur la scapula élévation du bras vers l’arrière.
  • Le muscle départ de la face postérieure de la scapula et il se termine sur la face interne du humérus.
  • LE GRAND ROND

    LE GRAND ROND


    Les petits muscles du dos

    Les petits muscles du dos

    LE DELTOÏDE

  • II est un des muscles de l’épaule. Il est ainsi nommé à cause de sa forme triangulaire en forme de demi-cone.
  • Son rôle est de porter le bras vers l’avant et il est impliqué dans la rotation interne/externe du haut de bras.
  • II est un muscle composé de plusieurs faisceaux (ensemble de plusieurs milliers de fibres musculaires) antérieur, (devant l’épaule) moyens ou faisceau acromial (médian) et postérieur (à l’arrière de l’épaule). Toutes les trois parties se terminent au niveau de l’humérus.
  • Un muscle composé de trois parties

    Un muscle composé de trois parties

    Le GRAND DORSAL (LATISSIMUS DORSI)

  • Le grand dorsal un muscle superficiel est le plus grand et large muscle du corps. C’est lui qui donne la forme en V du dos, dont tous les bodybuilder rêvent
  • II s’étend du bassin et de la moitié inférieure du rachis jusqu’à l’humérus. II enveloppe toute la partie inférieure et postérieure du tronc. Il s’insère en plusieurs points : 1) La partie postérieure de la crête iliaque 2) de T6 au sacrum 3)Sur les 4 dernières côtes 4)Terminaison sur l’humérus.
  • Il permet l’adduction (se rapproche) du bras (amène le bras vers l’intérieur), la rétropulsion (vers l’arrière par en bas) et est également rotateur interne du bras. II augmente également le volume du thorax.
  • LE GRAND DORSAL

    LE GRAND DORSAL

    Le muscle du GRAND PECTORAL est un muscle superficiel, triangulaire et large qui s’étend du thorax à l’humérus.

  • II est constitué de 4 faisceaux (faisceaux claviculaire, faisceaux abdominal supérieur et intérieur sterno-costal).
  • Son rôle est l’adduction et la rotation interne de l’humérus.
  • Le muscle du grand pectoral

    Le muscle du grand pectoral

    Le muscle du PETIT PECTORAL situé à l’avant de l’épaule est couvert par le muscle du grand pectoral.

  • C’est un muscle aplati et triangulaire. II origine de la troisième, quatrième et cinquième côte (thorax) et se termine sur l’omoplate.
  • II permet d’abaisser l’épaule et quand la scapula est fixe il joue un rôle dans l’élévation de la cage thoracique (inspiration). II relie la ceinture scapula à la cage thoracique.
  • Lorsque le petit pectoral est tendu, il engendre l’enroulement des épaules et l’abaissement de la tête.
  • Le muscle du petit pectoral

    Le muscle du petit pectoral

    LES RHOMBOÏDES

  • Le petit et grand rhomboïde sont recouverts par le trapèze.
  • Le muscle PETIT rhomboïde est un muscle de l’épaule et du rachis. II est plat.
  • Le rôle des rhomboïdes est de l’élévation, l’adduction et la sonnette interne de la scapula.
  • Ils plaquent les scapulas contre la colonne vertébrale. II resserre les omoplates et il a un rôle stabilisateur pour le complexe de l’épaule.
    • Rhomboîde majeur et minor

      Rhomboîde majeur et minor

    LES TRAPÈZES MUSCLES DU DOS ET LA NUQUE

  • Le TRAPÈZE est un muscle plat et triangulaire. Souvent ces muscles sont durs.
  • Ils s’insèrent sur l’occiput (base du crâne), sur les épaules et descendent jusqu’au milieu du dos c’est un muscles très enveloppant
  • LES TRAPÈZES MUSCLES influencent le mouvement de les épaules la nuque, et de la tête.
  • Le muscle du trapèze

    Le muscle du trapèze

    L’ÉLÉVATEUR DE LA SCAPULA (L’OMOPLATE)

  • II est un muscle attaché au cervicale point fixe sur la colonne vertébrale (cervicale). II est recouvert par le trapèze
  • RÔLES du muscle. Son rôle principal est l’élévation de la scapula. Point fixe sur le colonne cervicale élévation, légère adduction en sonnette interne de la scapula
    Point fixe sur la scapula extension inclinaison et une rotation du côté homolatéral (même côté) de la colonne vertébrale.
  • Insertion de l’élévateur de la scapula processus transverses de C1 à C4 (vertébrés au cou)
  • Élevateur de la scapula

    Élevateur de la scapula

    {lang: 'fr'}

    One Response to LES OS ET LES MUSCLES DU HAUT DU CORPS

    1. Airaut says:

      Les illustrations sont claires et intéressantes ;il serait également instructif de consulter le même type de schémas sur les ramifications nerveuses et système vasculaire.
      En effet,visualiser les attaches anatomiques apportent des informations sur les conflits ostéo-articulaires, le siège des inflammations et conduction nerveuse ainsi que les irradiations à distance; idéalement ces illustrations seraient susceptibles de transmettre plus précisément aux praticiens des informations sur « l’origine » des douleurs diffuses et remonter à partir des points spécifiques vers une intuition « du noeud  » réactionnel du problème inflammatoire. Etre le plus précis dans la description de ses douleurs apporteraient des arguments plus convaincants en support de consultation médicale déstabilisante .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *