FAIRE DES PUZZLES C’EST BON POUR LE CERVEAU

Puzzle: William Kreutz « loin de tout. »


Des chercheurs en neurologie à l’université d’ULM en Allemagne en collaboration avec Ravensburger (fabricant de jeu allemand) ont étudié les effets du puzzle sur le vieillissement cognitif. Selon Patrick Fissler principal auteur de ce travail, la recherche a été menée en toute indépendance du fabricant Allemand.
Un premier groupe d’adultes, de plus 50 ans, a réalisé des puzzles 1 heure par jour, 6 jours sur 7 jour pendant 5 semaines.

L’autre groupe a simplement reçu des conseils de prévention.

Faire un puzzle stimule huit fonctions visuelles et spatiales.


Le constat faire un puzzle, un jeu de patience stimule HUIT fonctions visuelles et spatiales dont la flexibilité, le raisonnement, la perception, la mémoire à court et à long terme, la rotation mentale, les praxies constructives, la rapidité, la mémoire de travail et a un véritable effet relaxant à condition de pratiquer régulièrement.

Malgré les nombreux bienfaits énumérés ci-dessus, il est conseillé de ne pas faire des puzzles votre seul loisir.

Certes, les jeux tels que les puzzles aident notre cerveau à lutter contre la sédentarité cognitive. Cependant il est conseillé d’essayer des des puzzles de plus en plus grands et difficiles, de multiplier les activités, (comme jardinage, bricolage, peindre, visiter les musées, faire de la musique, du sport), varier les jeux et de relever des nouveaux défis afin de stimuler ses neurones,( Dr Bernard Croisile, neurologue au CHU de Lyon et spécialiste du vieillissement cognitif).

{lang: 'fr'}
This entry was posted in Changement, Comportement and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.