L’ANALYSE DES RÊVES FREUD et JUNG

QUE RÉVÈLENT NOS RÊVES ?
Les rêves sont un reflet de NOTRE SANTÉ ÉMOTIONNELLE, un sous-produit des émotions non résolues, enracinées dans l’inconscient.

Ils peuvent ;-

  • Être La RÉALISATION D’UN DÉSIR INCONSCIENT, une expression d’un vœu souhaité (avoir une relation amoureuse, être en vacances, voyager, quitter la maison….).
  • Être l’expression de préoccupations courantes sous une forme ou une autre, (des problèmes d’argent, les enfants, le travail…).
  • Provenir de L’ENFANCE OU DU PASSÉ des émotions ou d’un événement émotionnel que nous avez refoulés (violence, guerre, maltraitance, abus sexuel, inceste…).
  • Mer de Rêves

    • DIFFÉRENCE
    • FREUD
  • JUNG
  • RÉALISATION DU DÉSIR
  • FREUD a adopté une approche plutôt cartésienne par rapport à JUNG pour interpréter les rêves. Freud considérait que le rêve (RÉALISATION DU DÉSIR) permettrait à l’individu de comprendre L’ÉTAT de son inconscient individuel.
  • Cependant les rêves ne sont pas toujours la réalisation du désir. Sa théorie avait une FAILLE – pour citer un exemple les rêves de guerre ou les rêves cauchemardesques ne sont pas la réalisation du désir
  • JUNG Sa démarche était plus globale, plus spirituelle même TRANSPERSONNELLE . Dans ses études des rêves il faisait référence à L’ÂME, àL’INCONSCIENT COLLECTIF.  Il existe en chaque être un « inconscient collectif « , s’exprimant par des ARCHÉTYPES
  • Le terme L’INCONSCIENT COLLECTIF était établi par JUNG. Freud ne croyait pas à L’INCONSCIENT COLLECTIF
  • MÉTHODE
  • Freud était le premier à concevoir une méthode basée sur les ASSOCIATIONS LIBRES pour décoder le message caché du rêve (le contenu latent)
  • JUNG a utilisé le processus D’AMPLIFICATION pour interpréter les rêves de ses patients
  • JUNG était également le CRÉATEUR d’une technique « L’IMAGINATION ACTIVE »
  • Jung a dit qu’il était plus facile d’interpréter UNE SÉRIE DE RÊVES qu’un seul afin de repérer des thèmes, des images ou des idées récurrentes
  • II considérait que la plupart des rêves ressembleraient à une TRAME DRAMATIQUE
  • EST-CE QUE TOUT LE MONDE EST NÉVROTIQUE
  • Oui plus ou moins selon FREUD !

  • Freud considérait que les rêves étaient des SYMPTÔMES NÉVROTIQUES et puisque tout le monde rêvent, tout le monde aurait besoin de faire une psychanalyse ! Ces rêves résultent des désirs et des pulsions sexuelles REFOULÉS (souvent liés à la sexualité infantile), que le rêveur cache dans des IMAGES ONIRIQUES (rêvées)
  • JUNG a refusé de croire que tous les rêves ou les cas de névrose étaient d’une nature sexuelle
  • Jung croyait que rêver était un phénomène NATUREL
  • Jung croyait également que les rêves étaient bien plus que l’expression du désir, une manifestation de l’inconscient DIRECTEMENT dans le rêve (sans refoulements)
  • Pour JUNG il n’y avait que le CONTENU MANIFESTE du rêve. Les symboles n’avaient pas de sens secrets, ils n’avaient pas besoin d’être décryptés
  • L’INCONSCIENT : POUBELLE OU COFFRE AU TRÉSOR ?
  • Freud voyait les rêves comme un DÉPOTOIR DU CONSCIENT (le MOI) (désirs, violences, peurs, angoisses…)
  • Jung croyait que les rêves serviraient de GUIDE INTÉRIEUR dans le cheminement dans la vie
  • « Les RÊVES sont de PORTEURS de sagesse »
  • Les deux hommes ont travaillé avec des SYMBOLES
  • Freud analysait les SYMBOLES sur un niveau plus général. II les utilisait comme un point d’orientation et un outil d’ explication pour ses patients
  • II tirait des exemples des RÉSIDUS ARCHAÏQUES D’UNE EXPÉRIENCE Ancestrale
  • Freud considérait le SYMBOLE comme un SIGNE ou une PURE ALLÉGORIE correspondant à un AUTRE contenu du psychisme. Par exemple
  • rêver de BAGUETTES POINTUES symbolisent le pénis, rêver de la GROTTE représente le vagin, rêver de la CASTRATION la chute, rêver du COÏT le vol et rêver de la MASTURBATION pour la perte de dents…
  • Selon lui il y avait toujours une SIGNIFICATION SEXUELLE à attribuer à chacun d’eux
  • Freud croyait qu’il était possible d’interpréter les rêves sans connaître la personne parce que pour lui les rêves étaient des symboles prédéfinis
  • Cependant Freud croyait que dans certain cas les symboles pouvaient VARIER d’un individu à l’autre, selon la religion, l’éducation c’est ainsi qu’un symbole peut être d’une signification différente pour deux individus de nationalité différentes, deux hommes de cultures différentes
  • Pour JUNG le SYMBOLE représentait beaucoup plus qu’une simple référence,une métaphore. II a analysé les SYMBOLES sur un niveau plus psycho-spirituel (l’intégration de la spiritualité à la psychologie)
  • II croyait que le symbole éveillerait, mobiliserait, et transformerait la globalité de l’individu en mettant le CONSCIENT en contact avec « l’inconnu et l’indéchiffrable »
  • LE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL-L’ENSEIGNEMENT
  • FREUD ne croyait pas que les rêves pouvaient aider l’être humain à développer son potentiel ou prédire le futur
  • Selon JUNG les « enseignements du rêve » sont en effet toujours PERSONNELS
  • II croit que :-

  • les rêves servent des preuves de L’ACTIVITÉ et du DÉVELOPPEMENT de la psyché
  • Les rêves contiennent un SENS PRÉMONITOIRE non seulement révélateur du passé mais se projettent dans l’avenir de l’individu
  • le DÉCODAGE des symboles peut aider le processus de l’individualisation (la réalisation du soi)
  • les symboles permettent à l’individu de découvrir un SENS CACHÉ à ses épreuves, et d’entrevoir des voies nouvelles. Ils le guident vers la découverte de sa créativité, de son trésor personnel
  • LES ARCHÉTYPES
  • Le COMPLEXE D’ŒDIPE était le premier et le seul ARCHÉTYPE que Freud ait découvert
  • Jung croyait également qu’on pourrait mieux comprendre les rêves d’un individu en faisant référence à des symboles UNIVERSELLEMENT PARTAGÉS comme les ARCHÉTYPES FONDAMENTAUX
  • II a aidé ses patients à interpréter le contenu symbolique de ses rêves en puisant dans les matériaux folkloriques (par exemple les Trolls), les matériaux mythiques (par exemple les dragons, les aigles, les dragon, les licornes, les centaures, les sphinx) et les matériaux religieux (église, croix…)
  • RAPPORT CORPS:ESPRIT
  • Suite à des études sur L’HYSTÉRIE AU XIXe siècle FREUD a relevé que les symptômes physiques SONT RELIÉS à un trouble psychique.
  • FREUD a repéré que leurs symptômes ont résulté directement des émotions « très forts », refoulés durant leur enfance. Par exemple L’HYSTÉRIE serait la réponse corporelle à un traumatisme sexuel durant l’enfance.
  • JUNG a dit que LE CORPS ET LE PSYCHÉ ne sont pas séparés. « La psyché et le corps ne sont pas deux entités distinctes, mais la seule et même vie. Lorsque nous ignorons l’un ou l’autre, des symptômes se développent. Découvrir le sens profond de nos symptômes est essentiel pour que nous puissions corriger leur cap (rétablir) » JUNG Ses œuvres complètes volume 17
  • THÉRAPIE
  • Dans la CURE FREUDIENNE les RÊVES ne faisaient toujours pas partie de l’analyse
  • FREUD a adopté une attitude PASSIVE pendant les analyses de rêves de ses patients
  • Dans la CURE JUNGIENNE les utilisations des RÊVES étaient primordiaux car ils représentaient le chemin PAR OÙ passe l’analyse.
  • Jung a adopté une attitude ACTIVE pendant les analyses de rêves de ses patients
  • {lang: 'fr'}

    One Response to L’ANALYSE DES RÊVES FREUD et JUNG

    1. marianna says:

      Bonjour, j’ai contacté une énergéticienne pendant 6 mois, au début de mes séances, je devais écrire mes rêves. Pendant ces 6 mois j’ai eu vraiment des rêves « révélateur ». Aujourd’hui je sais faire la différence d’un rêve sans importance et un rêve porteur de message. Je crois savoir que je suis seule à pouvoir décoder mon message. J’ai découvert récemment que plus je faisais attention à mon rêve et plus je rêve. Je m’intéresse beaucoup a tout ce qui touche au développement personnel. Merci pour votre blog, il m’intéresse beaucoup.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *