L’ÉPIGÉNÉTIQUE, UNE NOUVELLE SCIENCE ÉMERGENTE.

Qu’est-ce que l’épigénétique ?

L’épigénétique est très à la mode. Certaines émissions aiment employer ce mot tendance, mais de quoi s’agit-il ?

L’épigénétique est une nouvelle science émergente. Ce terme fut introduit par le biologiste et embryologiste Conrad Hal Waddington en 1939.
L ’épigénétique est une science qui nous montre comment notre environnement extérieur, nos comportements, influencent notre expression génétique (génomes). Son impact peut être soit positif, soit négatif.

Notre génome


L’épigénétique étudie notamment comment ces changements se produisent et comment ils altèrent le fonctionnement de nos gènes. Elle nous apprend que de nombreux facteurs environnementaux extérieurs peuvent perturber le fonctionnement de nos gènes qui à leur tour peuvent avoir un impact sur notre santé physique et mentale. Les troubles physiques ou mentaux peuvent se transmettre en partie génétiquement aux générations future .

EN QUOI CONSISTE CES FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX ?
La liste des facteurs environnementaux comprend :

  • L’exposition ou non à des polluants
  • L’environnement familial et social
  • Le stress ou l’absence de stress
  • Les pensées, les émotions (la dépression, l’anxiété, etc.)
  • Les maladies
  • L’hygiène de vie comme par exemple l’alimentation, l’exercice physique


  • Notre résistance au stress est génétique


    Nous savons maintenant que notre résistance au stress est génétique/héréditaire. L’épigénétique peut ainsi nous aider à mieux comprendre nos inégalités face au stress.

    La peur pouvait être transmise biologiquement d’une génération à une autre.


    En 2013, une étude menée par 4 générations de souris a montré que la peur pouvait être transmise biologiquement d’une génération à une autre. Deux chercheurs américains à Atlanta, ont exposé les souris à une odeur désagréable, de l’acétophénone, dont l’odeur rappelle l’amande. À chaque fois que l’odeur était diffusée, les souris recevaient un choc électrique, (pauvres chéries !). Les descendants de ces souris, jusqu’à la troisième génération, se sont révélés être eux aussi peureux en présence d’acétophénone, bien qu’ils n’y aient jamais été exposés.

    La bonne nouvelle de cette expérience (si on peut dire ça) est que lorsque les souris traumatisées étaient placées dans un environnement enrichissant avec des jouets, des interactions sociales positives, leurs traumatismes ont disparu.

    Une autre étude a également été réalisé, qui portait sur les femmes enceintes au moment de la famine pendant l’hiver de la seconde guerre mondiale (1944-1945) au Pays Bas.

    Les enfants attendent d’être nourris pendant hiver 1945


    Les scientifiques ont ainsi comparé les femmes enceintes/ avec leurs enfants avant, pendant et après la famine.
    Ils se sont aperçu que leurs petits enfants (appelés « les bébés de la faim »), souffraient de problèmes de santé. Ces enfants (issus des femmes enceinte pendant la famine) avaient des problèmes de rachitisme, d’obésité et, ils étaient plus sensibles aux diabètes. Leurs parents n’avaient jamais souffert de malnutrition. Ceci est un autre exemple qui démontre que certains environnement et facteurs externes, comme la mauvaise alimentation et les mauvaises conditions peuvent se transmettre génétiquement.

    Notre hardware est notre ADN.


    Notre HARDWARE est notre ADN et notre software/logiciel s’appelle l’épigénétique.
    Nous héritons de notre patrimoine génétique, de notre ADN en naissant. II est irréversible ou plutôt la séquence d’ADN reste la même de toute notre vie. Quasiment toutes les cellules de notre corps contiennent le même patrimoine génétique, le même génome, le même ADN.

    Comment ça fonction au niveau cellulaire ?


    L’ÉTYMOLOGIE du mot épigénétique est issu d’un mot en grec et qui signifie « au-dessus de » (épi ) au-dessus de la génétique, au-dessus de génome.

    COMMENT ÇA FONCTIONNE AU NIVEAU CELLULAIRE ?


    L’épigénétique s’occupe également de ce qui permet d’activer ou de désactiver certains gènes. !


    L’épigénétique s’occupe également de ce qui permet d’activer ou au contraire de désactiver certains gènes.

    Nous savions qu’il n’y a pas de modification de la séquence d’ADN au cours de notre vie, l’ordre reste toujours le même, cependant il est possible de modifier l’expression des gènes avec la position de la « ponctuation ». Chez chaque personne « la ponctuation » de gènes (génétique séquence) est unique.

    Je vous donne un exemple
    « C’est l’heure mangez les enfants ». (adressé à un cannibale 🙂 )
    « C’est l’heure, mangez les enfants ».
    Voyez comme les phrases sont différentes avec l’ajout d’une virgule, c’est le même principe avec l’expression des gènes.

    Les chercheurs qualifient cette ponctuation de « marques épigénétiques ».

    En fonction de la position des marques épigénétiques dans le génome, un gène peut être rendu actif ou inactif (silent).


    La ponctuation d’un gène est très importante. En fonction de sa position dans le génome, un gène peut être rendu actif ou inactif (silent). Nos facteurs d’environnement externes désactivent souvent les bons gènes et activent les mauvais gènes comme le cancer.

    Nous savons que l’intelligence d’un individu (20 à 50%) est inscrite dans ses gènes mais grâce à l’épigénétique nous savons maintenant que l’environnement, (50 à 80%) joue un rôle plus important dans l’intelligence de cet l’individu.

    Deux jumeaux ou jumelles qui partagent le même génome ne sont jamais parfaitement identiques.

    Saviez-vous que deux jumeaux qui partagent le même génome ne sont jamais parfaitement identiques. Des études ont été faites sur les jumeaux monozygotes issus du même ovule, avec exactement le même patrimoine génétique. Les études montraient que parfois l’un des deux jumeaux allait développer un cancer et l’autre non. Pourtant ils avaient tous les deux, le même patrimoine génétique.

    L’épigénétique est relativement nouvelle.

    , elle reste toujours un mystère aux yeux des chercheurs et le commun des mortels.

    II faut faire très attention à ne pas dire que l’épigénétique peut expliquer tous les maux de notre société comme la dépression ou l’obésité.

    {lang: 'fr'}
    This entry was posted in Travail lieu and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.