IKIGAI LA RAISON D’ÊTRE

Le japon en fleur

Beaucoup de cultures proposent une formule magique, une « approche », philosophique pour mener une vie heureuse sur terre. Parmi ces cultures il y a la culture japonaise.
L’ikigaï est une philosophie de vie japonaise qui consiste à donner un sens à notre vie, à trouver une raison pour se lever tous les matins que ce soit pour le travail, la famille, ou un passe-temps adoré, afin de fournir un équilibre à notre vie. C’est une motivation plus profonde que « je dois aller au travail, sinon mon patron va me gronder. » 😊

Iki” signifie littéralement “vie” et “gaï” veut dire “qui vaut la peine.” » « utile ». Il ne suffit pas de connaitre son ikigai, il faut en faire bon usage le « mettre en application » comme dirait l’auteur Dan Buettuer (cf. « les secrets des zones bleues. Les endroits les plus merveilleux du monde »).

Notre ikigai n’a peut-être rien à voir avec un gros salaire ou le fait d’être au sommet de notre métier. Un sondage (« le service du centre de recherche ») de 2000 salariés au japon a révélé que seulement 31 % des personnes considéraient leur travail comme leur raison d’être, leur motivation pour se lever chaque matin. II faut être réaliste aujourd’hui la plupart d’entre-nous nous avons besoin de travailler, la vie coûte chère.

II se peut que vous ayez trouvé votre ikigai 🙂


Si vous vous éclatez à être une mère au foyer ça pourrait être votre ikigai, si vous êtes passionné par votre travail vous avez probablement trouver votre ikigai.

Pour atteindre son ikigaï, on peut se poser la question suivante “Quelle activité peut me permettre d’exprimer tout mon talent, au service d’une mission qui me tient à cœur, et qui me permet de gagner suffisamment d’argent pour vivre comme j’ai envie ? L’ikigaï n’est pas forcément synonyme de succès professionnel.
Tomi Menake une femme de 92 ans et qui vit sur l’une des îles japonaises a révélé dans un journal japonais de « Mainichi » que son ikigai était de chanter et de danser avec ses collègues dans un groupe de danse mais ça pouvait aussi être le travail pour les autres (source BBC).

Certains trouvent leur ikigaï en se contentant d’un salaire modeste, ou en effectuant un métier “peu valorisé” par la société, pourvu qu’ils puissent atteindre un équilibre dans leur vie personnelle et donner davantage de sens à la raison pour laquelle ils travaillent, surtout si le travail est peu attirant. Notre parcours de vie consiste à chercher ce qui nous tient à cœur plutôt que de suivre les conseils de maman ou de papa qui pensent croire qu’ils savent ce qui est mieux pour nous 😊.

POUR TROUVER NOTRE IKIGAÏ CELA POURRAIT PRENDRE TOUTE NOTRE VIE.
Certains livres nous aident à identifier notre ikigaï en proposant une approche logique. Commencez par lister dans quelques colonnes a) ce que nous aimons faire, b) ce dans quoi nous sommes doués, c) ce dont le monde a besoin, ce pourquoi nous pouvons être rémunérés. Ensuite avec l’aide d’un diagramme de logique (un diagramme de Venn) nous pouvons identifier notre ikigaï (l’intersection de tous ces cercles).
PROPOSTION UNE :-

L’intersection de tous ces cercles nous montre notre ikigai.

Un modèle plus simple mais moins complet à mon avis, est proposé par Dan Buettner dans son livre « la zone bleue : leçons pour vivre longtemps de la part de ceux qui ont vécu le plus longtemps, ». II nous conseille de dessiner 3 colonnes et lister a) nos valeurs b) ce que nous aimons faire c) ce pour quoi nous sommes doués. L’intersection de ces 3 cercles va nous donner notre ikigai.

Un diagramme de Venn plus simple.

Hélas la plupart d’entre-nous, savons que la vie n’est pas toujours logique et prévisible et qu’il nous faut avoir une marge de souplesse. Les livres n’expliquent pas tout.

À mon avis si l’ikigai est un concept qui vous intéresse ne vous attendez pas à trouver votre ikigai tout de suite au moment où vous intégrerez le marché du travail. Parfois cela pourrait prendre des années avant de trouver votre ikigai, votre raison d’être. La vie est un voyage avec plein d’aire de repos (chômage, maladie, année sabbatique, confinement, accident de travail). 😊 C’est à travers le vécu, les hauts et les bas, le parcours de votre vie professionnelle et personnelle que vous allez pouvoir identifier votre ikigaï, (c’était mon cas en tout cas). “Le chemin se construit en marchant.”
« Peu importe le chemin tous les chemins se valent. L’important est de suivre un chemin qui a du coeur ». (Carlos castaneda)

Si on parle d’ikigai il faut aussi parler de zones bleues. Les deux vont de paire.

LONGEVITÉ DANS LES ZONES BLEUES

Les zones bleues: des régions où l’on vit mieux et plus longtemps.

Parmi tous les pays où l’espérance de vie est la plus élevée, le Japon est en tête, l’espérance de vie moyenne pour les hommes 85 ans pour les femmes 87 ans). Plus de 65.000 centenaires y résidaient en 2016.

L’ile d’Okinawa, une ile japonaise située dans la mer de Chine est connue pour avoir 3 fois plus de centenaires qu’ailleurs et ce sont principalement des femmes. Cette île est intitulée « une zone bleue » par les scientifiques parce que c’est une région dans le monde où on vit mieux et plus longtemps.
Les 4 autres zones dans le monde sont la région de Sardaigne, de Californie, du Costa Rica et une île grecque de la mer Egée orientale, où habitent les Icariens).

Le concept d’ikigai est bel et bien adopté par la population d’Okinawaïens, savoir pourquoi on se lève le matin (la réponse n’est pas parce que mon réveil a sonné).
Dans les zones bleues les gens ne vivent pas uniquement pour travailler. Des études ont montré qu’avoir un but dans l’existence peut rallonger l’espérance de vie.

Quel est le secret des Zones Bleues ?


D’autres facteurs qui contribuent à une longue vie dans les zones bleus :-
A) Rester actif, bouger naturellement, marcher, faire du jardinage, sortir aller voir les amis. Les centenaires d’Okinawa qui ont été interrogé sur leur longévité, ont tous souligné qu’il nécessaire de rester actif bien physiquement que mentalement.
B) Ralentir : prenez le temps de sentir les fleurs, appréciez les belles choses de la vie. Les japonaises croient que l’appréciation de petites choses de tous les jours sont plus importantes dans la vie que d’avoir une vie épanouissante dans l’ensemble.
C) Manger juste assez : Les Japonais aiment sortir de table légers. Ils mangent lentement, savourant chaque bouchée, et s’arrêtent avant de se sentir trop lourds, l’estomac rempli aux trois quarts, le règle de 80 %, (rituel qui s’appelle le hara hachi bu). Le dernier repas du jour est le plus petit, (j’ai encore beaucoup de chemin à faire 😊
D) Favoriser une alimentation riche en plantes.
E) Se permettre un petit verre de temps à autre (jusqu’à 14 verres par semaine, mais pas tous en même temps). Les buveurs modérés vivent plus vieux que les non-buveurs. Voilà de bonnes nouvelles.

Avoir un sentiment d’appartenance est important.


F) Avoir un sentiment d’appartenance, à une communauté de foi : 95% des Okinawaïens prennent chaque jour un moment pour se souvenir de leurs ancêtres, les adventistes du septième jour désigne le samedi, comme une journée de repos et d’adoration, en Californie ils prient, les Icariens qui habitent sur l’île grecque font une sieste et les Sardes prennent un apéro.
G) Accorder de l’importance aux liens familiaux : Au japon les retraités habitent près ou avec leur famille.
H) Favoriser les bonnes fréquentations surtout sur le plan d’amitié : Évitez les personnes toxiques.

UN PEU PLUS SUR LE RÉGIME OKINAWA
Ce n’est pas seulement d’avoir un but de vie, un ikigai qui explique pourquoi tant des centenaires vivent sur l’ile d’Okinawa. Les Okinawaïens mangent le plus de tofu et de produits à base de soja plus que toute autre population dans le monde, leur régime comprend également un régime riche en légumes secs (légumes secs, fèves, haricots, pois, et lentilles), légumes et fruits variés, tous riches en antioxydants.

«le régime d’arc-en-ciel » (rainbow diet en anglais),


Les scientifiques l’appellent « le régime d’arc-en-ciel » (rainbow diet en anglais), le régime des couleurs.
La viande surtout le porc n’est consommé en moyenne que par 5 fois par mois en portions d’environ cent grammes (la taille d’un jeu de cartes).

TOUT N’EST PAS ROSE

Tout n’est pas rose. Parfois la vie nous réserve des surpris.


Vous connaissez le dicton l’herbe est toujours plus verte ailleurs. II faut signaler que pendant la période du miracle économique japonais, la période de forte expansion économique dans les décennies qui suivaient la Seconde de Guerre mondiale, l’esprit d’ikigai s’était un peu volatilisé. Les employés ont été forcé par leurs employeurs d’accepter leur entreprise comme leur Ikigai et s’ils refusaient ils étaient mal perçus. (Réf BBC)

1 Français sur 4 admet déjà resté au bureau sans être efficace juste pour être bien vu.


Aujourd’hui la vie professionnelle n’est pas toujours parfaite au japon. Le présentéisme est encouragé au travail ce qui pourrait être très stressant. Les japonais sont connus pour travailler de longues heures (14 h par jour) parfois 6 ou 7 jours par semaine. Au bureau on ne plaisante pas avec le travail avec jusqu’à 100 heures supplémentaires par mois. Le phénomène de Karoshi (la mort subite par excès de travail) est bien connu au japon avec des centaines de morts par suicides ou plusieurs centaines de cas de burnout mortels recensés chaque année.

Au japon les femmes subissent la lourde tradition du sexisme.


Attention aux femmes qui ont envie de partir loin et travailler au japon. Les hommes japonais sont parmi les plus machistes du monde. La misogynie, le machisme et le sexisme sont très présents dans la société japonaise. Dans un rapport publié en déc. 2019 par le Forum économique mondial sur les inégalités entre hommes et femmes, le Japon pointe à une peu glorieuse 121e place sur 152. Le japon a reculé depuis 2017, (110e place sur 149). En déc. 2019 la France a occupé 15e sur 151.

{lang: 'fr'}
This entry was posted in Travail lieu and tagged , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.