MÉDITATION

POURQUOI MÉDITER,
fleur_belle
Nous vivons dans une société où on a de plus en plus mal de débrancher le mental, notre mode de vie nous oblige d’être branché tout le temps et c’est la raison pour laquelle qu’il est primordial plus que jamais d’apprendre comment trouver le silence intérieur, de reconnecter avec le corps intérieur, le retour à l’essentiel.

Apprendre à apaiser l’esprit, gérer  » le bavardage intérieur » est un entrainement AU QUOTIDIEN.

Le BUT est d’apprivoiser notre inconscient avec notre conscience. La philosophie hindoue dit que l’inconscient ressemble à un petit singe espiègle bondissant d’un arbre à l’autre CRIANT sans cesse. A travers la méditation, et la respiration vous allez ériger un poteau dans « le sens figuré » sur lequel il pourrait monter et descendre tranquillement. Comme tout le monde il cherche un but, un SENS à son existence. Le poteau VIRTUEL va l’aider à se centrer et à se calmer. La philosophie hindoue nous dit que si nous ne pouvons pas le maîtriser (respiration, méditation, éveil de cinq sens) notre FORCE VITALE épuise rapidement.

La méditation n’est liée à aucune croyance spécifique et n’est pas une pratique religieuse. Vous n’avez pas besoin d’être un bouddhiste ou un moine pour le faire. Tout le monde pourrait y participer. La méditation n’est pas une question de « performance« . Au début surtout si vous êtes compétitif ou une perfectionniste, il est important de faire preuve de l’indulgence et d’assouplir vos attentes. Il n’y a pas de place pour l’orgueil et de renoncer à la pratique après le premier essai.

Le méditation c’est comme une balade à la campagne ou une sortie au musée où quand vous contemplez un tableau. Vous remarquez les couleurs, les détails, la forme, le fond.
D’une façon naturelle vous êtes dans le moment présent, dans un état passif et vous êtes détachés des pensées envahissements.

Le mot MÉDITER
ne signifie pas seulement observer, réfléchir, interroger, soupeser,
il a aussi, en sanskrit, un sens plus profond,
celui de DEVENIR.

Jiddu Krishnamurti (1895-1986)

En Angleterre et aux État Unis certains hôpitaux ont introduit des séances de méditations pour les patients. Mais il ne faut pas attendre d’être malade d’en profiter. Des recherches effectuées par des personnes comme Herbert Benson, Jon Kabat et Richard Davidson ont montré les bénéfices d’une pratique régulière de la méditation. Si vous cherchez à atteindre « Nirvana » mieux vaut écouter leur album, le but ici est d’être réaliste. :).

Neuf raisons pour méditer
La méditation a des bénéfices psychologiques et physiques
Elle vous aide à :

1. Apaiser l’esprit (le perroquet se calme) et vous dormez mieux.

2. Rester jeune, votre visage apprend à se détendre, les muscles se relâchent, les yeux adopte un regard vif, c’est un anti -vieillissement naturel.

3. Penser positivement et de prenez confiance en vous.

4. Écouter et à respecter votre corps mieux , à mieux gérer le stress.

5. Aiguiser vos 5 sens, vous apprenez à rester davantage dans le moment présent, de profiter d’un chant du oiseau, les sons de la nature et de se soucier moins de l’avenir.

6. Apprendre le sens du détachement et du lâcher prise. Elle vous aide à s’adapter aussi plus facilementElle vous aide à mieux gérer vos émotions et l’anxiété. Les pratiquants sont de meilleur humeur. La méditation en pleine conscience a un effet positif sur la gestion des émotions. Chez les personnes pratiquant la méditation le territoire des émotions positives (cerveau gauche) empiète sur celui de l’émotion négatives (cerveau droit).

Nous devenons des êtres plus positifs

Nous devenons des êtres plus positifs


7. Ralentissiez le rythme cardiaque et la tension artérielle (réduire hypotension). Docteur Herbert Benson démontrent que le fait de méditer au moins 10 minutes par jour peut nous protéger de l’anxiété, de la dépression, de l’arythmie cardiaque et de l’hypertension.

8. Des études ont montré qu’elle augment le nombre des anticorps dans le sang afin de lutter contre les maladies (réf psychosomatique médicinale).

9. La méditation a un pouvoir positif sur la DOULEUR.

  • Des études récentes ont montré que la médiation peut être plus efficace à réduire la douleur que la morphine (la méditation a réduit le niveau de douleur vécu par un groupe du 15 volontaires qui ont médité 4 fois pendant 20 minutes en se focalisant notamment sur leur respiration).
  • Elle vous aider à mieux contrôler les douleurs chroniques de certaines maladies. La pratique de la « méditation en pleine conscience » (mindfulness en anglais) auprès de personnes atteint de cancer facilite les effets secondaires d’une chimiothérapie.
  • 10. Des études avérées ont montré qu’une pratique régulière de la méditation en pleine conscience de 20-30 minutes par jour pendant plusieurs années La méditation ralentit la diminution de l’épaisse couche des neurones qui couvrent le cerveau. Elle ralentit le vieillissement du cortex cérébral.

    La méditation ralentit le vieillissement du cérébral cortex

    La méditation ralentit le vieillissement du cortex cérébral.


    11. Les neurones facilitent la création de nouvelles connexions, l’information circule mieux à l’intérieur du cerveau.
    On pouvait récupérer l’information plus facilement et on apprendrait mieux des nouvelles choses.

    12. Chez les personnes pratiquant la méditation en pleine conscience leur cerveau est plus performant.

    Ne méditez pas lorsque vous êtes trop émotif et fragile.
    Mieux vaut parler à quelqu’un qui montre de la bienveillance et qui est à l’écoute.

    LA MEDITATION EN PLEINE CONSCIENCE (mindfulness) qu’est-ce c’est ?

  • C’est une pratique très simple.
  • La méditation en pleine conscience demande d’être en pleine possession de ses moyens. Apprendre à vivre pleinement L’INSTANT PRESENT afin de réduire le stress et de PROFITER de la vie.
  • D’être bienveillant envers soi-même
  • D’être lucide sur la raison pour laquelle vous voulez la pratiquer (je veux développer un esprit tranquille, je veux réduire mon stress, je veux prendre un moment pour moi…).
  • Faites preuve du discernement: la méditation en pleine conscience est très tendance en ce moment. Il existe des associations, des personnes qui voudraient la vendre « comme la meilleure invention depuis le pain coupé en tranches » et par conséquent demander des prix exorbitants pour la pratiquer.
  • Elle existe depuis plus de 3000 ans pratiquée par les yogis, les moines, les bouddhistes… Ce n’est pas une technique inventée dans la 21ème siècle même si certaines personnes voudraient se l’approprier. 🙂


  • POURQUOI LA RESPIRATION NASALE.

    Respirer par le nez

  • Le nez qui a un système de filtrage (contrairement à la bouche) empêche les impuretés à entrer dans les poumons.
  • La respiration nasale participe à l’équilibré et l’harmonie de la personne dans sa globalité (holistique).
  • La philosophie hindoue enseigne que le nez permet l’introduction du prana (l’énergie vitale), (aussi appelle Ki ou Chi).


  • Méthode

  • II est important de respirer par le nez, laisser l’air entrer et sortir par les narines.
  • L’air qui entre dans le corps est réchauffée, purifiée et humidifiée par les vibrisses (poils) dans le nez.
  • Si vous n’avez jamais médité le but est de rester immobile pendant quelques minutes en augmentant progressivement la durée de chaque séance ( 5-10 minutes par jour est mieux que rien de tout).

    POSTURE POUR LA MÉDITATION

    SUKHASANE -posture de méditation

    Le meilleur moment de la journée est dès le reveil. (Essayez de vous réveiller une demi-heure avant votre reveil habituel) si ce n’est possible faites-le quand vous pouvez :).
    1. Trouver un endroit calme et rangé où vous ne serez pas déranger.
    2. Débranchez le téléphone et éteindre le portable, le smartphone…
    3. Asseyez-vous dans une position confortable, (en position de tailleur pour les gens souple).

    Si vous êtes un débutant il vaudrait mieux vous asseoir dans une chaise, ravalez votre fierté surtout si les articulations de vos hanches, de vos genoux et de vos chevilles vous font mal. Le confort et le plaisir sont importants.
    4.Les pieds reposent à plat au sol. S’ils ne touchent pas le sol, utilisez des livres sur lesquels vous pouvez mettre vos pieds.
    5. Les deux fessiers sont en contact avec la siège, la colonne vertébrale droite, la tête dans le positionnement de la colonne vertébrale, les épaules relâches, les bras sur les genoux avec les paumes ouvertes vert le haut.
    6.Restez immobile. Essayez de relâcher toute tension (tension = effort) dan le corps avec la respiration par le nez.

    MÉDITATION PAR LA RESPIRATION méditation en pleine conscience
    respiration bleue
    Mettez vous dans une posture de méditation confortable. (voir posture de méditation).
    1. Fermez les yeux et respirer naturellement par le nez, l’air entre et sort par le nez.
    2. Soit concentrez-vous sur l’air qui pénètre et qui sortent de vos poumons (la partie haut du dos) ou soit concentrez-vous sur la respiration abdominale (le ventre se soulève et s’abaisse) pendant quelques minutes.
    4. Si votre esprit commence à errer, ramenez votre attention doucement à la respiration abdominale ou au mouvement de la cage thoracique. Détachez-vous des images et des pensées. Ne fais aucune jugement. Vous êtes un observateur de vous même.
    5. Laissez la détente s’installe graduellement.
    6. Revenez lentement dans l’endroit où vous vous trouvez, bougez les doigts, sentez la chaise dans le dos
    7. Ouvrez les yeux lorsque vous vous sentez prêt.

    MÉDITATION ; COMPTER LE NOMBRE DE RESPIRATIONS

    asseyez vous

    Comptez les nombres de respirations


    1. Mettez vous dans une posture de méditation confortable. (voir posture de méditation).
    2. Gardez les yeux ouverts ou fermés.
    3. Observez votre respiration en comptant les inspirations et les expirations pendant quelques minutes. La phase de l’inspiration est la même durée que la phase de l’expiration Par exemple inspirez par le nez 5 secondes et expirez 5 secondes pendant 5 minutes. Ça fait 6 cycles de respirations par minute, 30 respirations en 5 minutes .
    4. Revenez lentement dans l’endroit où vous vous trouvez, bougez les doigts, sentez la chaise dans le dos
    5. Ouvrez les yeux lorsque vous vous sentez prêt.

    MÉDITATION SUR UN OBJET EXTÉRIEUR, UNE FLAMME DE BOUGIE (Tratak Extérieur ou Bahir Tratak en sanskrit)

    Le regard sur une bougie

    Le regard sur une bougie


    Cette technique de visualisation consiste à poser son regard sur un objet,, une bougie allumée ou sur une fleur
    1. Mettez vous dans une posture de méditation confortable. (voir posture de méditation).
    2. L’objet choisi doit être placé au niveau de vos yeux à une distance comprise entre 1 m et 1,5m
    3. Si vous avez choisi une bougie allumée regardez la flamme de la bougie pendant quelques minutes sans cligner, regardez le petit bout incandescent de la mèche.
    4. Fermez vos yeux lorsque vous vous sentez prêt, restez immobile.
    5. Au bout d’un instant une point lumineuse va apparaître sur la rétine, c’est l’empreinte de la flamme sur la rétine.
    6. Continuez à regarder jusqu’à ce qu’il disparaisse.
    7. Revenez lentement dans l’endroit où vous vous trouvez, bougez les doigts, sentez la chaise dans le dos
    8. Ouvrez les yeux lorsque vous vous sentez prêt.

    VISUALISATION D’UN ENDROIT AGRÉABLE et SUR

    automne

    Un endroit agréable


    Cette technique est surtout conseillée pour les gens dont le style d’apprentissage est visuel.
    1. Mettez-vous dans une posture de méditation confortable, (voir posture de méditation).
    2. En faisant appel à vos 5 sens imaginez un paysage agréable ou un événement heureux, notez les couleurs, le niveau du température, les bruits, les odeurs, la présence des gens, l’ambiance, les sensations…
    3. Restez dans ce moment aussi longtemps que vous voulez.
    4. Revenez lentement dans l’endroit où vous vous trouvez, bougez les doigts, sentez la chaise dans le dos
    5. Lorsque vous vous sentez prêt ouvrez

    {lang: 'fr'}

    Comments are closed.