LE JEÛNE INTERMITTENT

Le jeûne intermittent a gagné en popularité

LE JEÛNE INTERMITTENT a gagné en popularité au cours des 10 dernières années et devient un moyen de plus en plus populaire pour perdre du poids.
Le jeûne intermittent consiste à alterner de manière régulière des périodes où l’on mange avec d’autres où l’on ne mange pas (mais où l’on continue à boire).

Je suis entourée de tellement des gens autour de moi qui pratiquent ce type de jeûne où l’on ne mange qu’une ou deux fois par jour que j’ai souhaité écrire un article sur le sujet.
Quelle discipline et quelle volonté ! Mais pourquoi souhaiteront-on suivre un régime que certains qualifient d’extrême ?
Quel est son attrait ? Est-il bon de jeûner ?

Selon une enquête de l’International Food Information Council Fondation, le jeûne intermittent (intermittent fasting – IF) était le régime alimentaire le plus populaire en 2019.
Le jeûne intermittent peut prendre de nombreuses formes différentes, mais il implique toujours des périodes pendant lesquelles l’on consomme très peu de nourriture, à intervalles réguliers.
Le jeûne intermittent s’accompagne généralement d’une augmentation des hormones qui favorisent la mobilisation des graisses, Il entraîne notamment une augmentation du métabolisme de base (calories brûlées au repos).

LES MÉTHODES DE JEÛNES

Les méthodes différentes.


Le régime 16 : 8 consiste à jeûner 16 heures par jour et à manger dans une fenêtre de huit heures.


1) Le modèle 16:8 • Le régime 16 : 8 consiste à jeûner 16 heures par jour et à manger dans une fenêtre de huit heures. Cela se fait généralement en ne mangeant que de midi à 20 heures. Ce jeûne intermittent est le plus facile à adopter. ON peut le pratiquer pendant un certain temps, sans effort.

2) Le régime 5:2 consiste à manger normalement pendant cinq jours et jeûner pendant les 2 autres jours on ne consomme que 25% des apports caloriques habituels par semaine. En principe 500 calories par jour pour les femmes et environ 600 calories pour les hommes en total que ce soit en un ou deux repas par jour.

3) Un jeûne de 24 heures, est un jeûne au cours duquel aucune prise de nourriture n’est effectuée. Vous jeûnez un jour, une fois dans la semaine ou dans le mois.

4) Jeûner un jour sur deux (1:2)
Ce type de jeûne implique que vous jeuniez tous les deux jours. II faut s’habituer à aller au lit avec un ventre vide.

5) Le régime des guerriers (« warrior diet » en anglais) inspirée par Ori Hofmekler
On ne fait qu’une seule prise alimentaire de 17h à 21h, une fenêtre alimentaire de 4 heures. Ce jeûne est inspiré de la diète des guerriers de l’Antiquité : centurions romains, soldats spartiates… Il consiste à effectuer un jeûne de 20 heures (21h à 17h) et de faire un repas abondant vers 17h le soir. Pour le repas, l’on privilégie les légumes puis les protéines et les féculents.

6) Le jeûne spontané
Qu’il s’agisse de manger selon un schéma 5:2 ou 16 : 8, perdre du poids dépend non seulement de l’heure à laquelle vous mangez que de ce que vous mangez ces jours-ci.

Limiter les calories aide généralement à perdre du poids
Les amateurs de jeûne intermittent affirment que c’est un bon moyen de perdre du poids, et un résumé des études sur la méthode, publié dans « le Annuel Revue de Nutrition en 2017 », a révélé que 11 essais sur 16 rapportaient une perte de poids. « C’est un régime ou vous contrôler les apports calorifiques »,

LE JEÛNE EST NORMAL POUR LE CORPS ?
Le jeûne a été pratiqué à travers l’histoire pour des raisons religieuses, culturelles et spirituelles, mais en tant que façon de manger, il remonte beaucoup plus loin.

Les chasseurs-cueilleurs n’avaient de la nourriture que lorsqu’ils la tuaient ou la ramassaient.


Si nous regardions nos ancêtres préhistoriques, ils ont eu des périodes de jeûne forcé. Les chasseurs-cueilleurs n’avaient de la nourriture que lorsqu’ils la tuaient ou la ramassaient, le jeûne faisait donc partie de leur réalité quotidienne.
Mais de nos jours, nous sommes constamment exposés à une alimentation abondante. Nous menons également des vies beaucoup moins actives. Ensemble, ces facteurs ont provoqué une épidémie d’obésité.

DES GROUPES D’ALIMENTS SPÉCIFIQUES NE SONT PAS INTERDIT
L’un des attraits de ce jeune contrairement à la plupart des régimes, est qu’il n’exclut pas des groupes d’aliments spécifiques, tels que les graisses, les sucres ou les glucides.

Tout ce dont vous avez besoin est une horloge.


Tout ce dont vous avez besoin est une horloge.
Mangez beaucoup de fruits et de légumes pour obtenir suffisamment de fibres alimentaires, de vitamines et de minéraux.

‘FÊTE ET FAMINE’
Le jeûne intermittent n’est donc pas une fête particulière, où pendant des jours de jeûne on doit manger moins de 500 calories et les autres jours on mange autant que l’on veut. Il faut manger raisonnablement pendant les jours on on ne jeûne pas.
Les aliments consommés pendant les « fenêtres de repas » doivent avoir une valeur nutritionnelle élevée pour que le jeûne soit efficace et sain.
Les scientifiques soulignent que ceux qui suivent un régime IF devraient inclure des graisses essentielles provenant de poissons gras, de noix et de graines, des sources maigres de protéines, des céréales complètes et des glucides féculents et beaucoup de fruits et légumes pour fournir suffisamment de fibres alimentaires, de vitamines et de minéraux.

LES BIENFAITS

Plus de concentration

  • Meilleure concentration
  • Plus d’énergie
  • Perte du poids
  • Mobilisation des graisses


  • UN RÉGIME À LONG TERME ?
    Le régime qui réussit vraiment est celui que les gens peuvent maintenir à long terme.
    L’une des difficultés à suivre un régime alimentaire, un régime calorifique contrôlé est d’avoir envie d’aliments interdits, et avec l’IF, cela peut-être un problème en moins.

    UNE SURDOSE DU SUCRE

    Eviter le grignotage afin d’éviter des pics d’insuline.


    Comme avec tout régime il est important de minimiser le sucre, et le grignotage afin d’éviter des pics d’insuline, qui provoque une baisse d’énergie et des sautes d’humeur comme l’irritabilité. L’insuline est une hormone produite par le pancréas qui permet de réguler le taux du sucre (glycémie) dans le sang. Les sautes d’humeurs sont causées par une modification du taux d’insuline. Certains aliments très riches en glucides raffinés peuvent avoir un impact sur les taux d’insuline.

    LE JEÛNE NE CONVIENT PAS À TOUT LE MONDE
    L’intermittent jeûne ne convient pas aux personnes souffrant de certains problèmes de santé. Les personnes atteintes de diabète avancé, ayant des antécédents de troubles de l’alimentation tels que l’anorexie et la boulimie, les personnes souffrant de maladies chroniques et les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas tenter le jeûne intermittent.
    Le jeûne ne doit pas être tenté à moins d’être sous la surveillance étroite d’un médecin. Les personnes qui ont des ulcères d’estomac ne doivent pas non plus jeûner.

    Dans plusieurs essais d’intervention humains, montrent qu’il y a des attributs positifs lorsque les jeunes sont effectués correctement, comme une perte de poids et de masse grasse à court terme.

    QUELLE NOURRITURE À PRIVILÉGIER PENDANT LE JEÛNE

    Privilégier des aliments qui n’ont pas trop d’effet sur la glycémie.


    La prise d’aliments, en très petites quantités, riches en nutriments dans la journée à privilégier et qui n’ont pas trop d’effet sur la glycémie comprennent des légumes crus en bâtonnets, des fruits peu sucrés (baies rouges, des framboises, des clémentines, des fraises, des myrtilles, etc.), des oléagineux et si besoin, pour une petite source de protéine facile à digérer des œufs à la coque.

    {lang: 'fr'}
    This entry was posted in Travail lieu and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.